13 billets dans la catégorie "Recharge pour véhicules électriques"

Un voyage pancanadien à bord d'un véhicule électrique

J'adore faire des voyages en voiture. J'ai fait quelques voyages en voiture mémorables dans ma vie, dont un de Waterloo, en Ontario à North Battleford, en Saskatchewan, qui m'a permis de découvrir que les paroles de la chanson sur les paysages du nord de l'Ontario de Wendell Ferguson, « Rocks and Trees », sont absolument vraies (en anglais seulement) :

Rocks & trees, trees & rocks
Reams and reams of endless trees and tons of rocks
The whole north is just proliferous
With metamorphic and coniferous
Rocks & trees, trees & rocks

Le véhicule le plus mémorable que j'ai conduit durant l'un de mes voyages en voiture était une berline Dodge Dart 1976. Ce voyage a eu lieu au milieu des années 90 – comme vous pouvez l'imaginer, nous avons dû nous arrêter à maintes reprises pour la réparer.

Depuis que Petro-Canada a achevé son réseau de recharge rapide pour véhicules électriques le long de la Transcanadienne, je songe à faire un autre grand voyage – mais cette fois-ci, à bord d'un véhicule électrique. Bien que je n'aie pas encore été en mesure d’entreprendre cette aventure, j'ai parlé récemment à une personne qui l’a fait. Plus tôt cette année, Marianne Kunic, accompagnée de son frère Agan et de sa chienne Gigi, a voyagé de Sechelt, en Colombie-Britannique jusqu'à St. Stephen, au Nouveau-Brunswick, dans sa Kia Soul électrique, nommée affectueusement « Criquet » en raison de sa couleur vert vif.

Agan and Marianne

Parlons Carburant : Merci de vous entretenir avec moi sur votre récent voyage pancanadien! Comment votre voyage s'est-il déroulé?

Marianne : Nous avons eu beaucoup de plaisir. Ce fut agréable de passer du temps de qualité seule avec mon frère, Agan. Il m'a aussi aidée à gérer mon anxiété liée au voyage, comme planifier un bon itinéraire ou trouver une borne de recharge.

PC : Criquet est-elle votre première voiture électrique?

Marianne : Elle est ma deuxième. Je conduis des voitures électriques depuis maintenant sept ans – j'ai eu deux Kia Soul. Le fait de voyager en voiture électrique m'a permis d'avoir plusieurs bonnes conversations. À chaque endroit où nous nous sommes arrêtés, les gens s'intéressaient aux véhicules électriques et voulaient en savoir plus sur ces derniers. Les gens étaient curieux, même aux endroits où il n'y a pas beaucoup de bornes de recharge. Les gens éprouvent définitivement de l'anxiété liée aux véhicules électriques – ils ont surtout peur de manquer de batterie. Mais ces voitures sont si intelligentes – elles vous avertissent bien à l'avance. Je me sentais comme une ambassadrice des véhicules électriques.

Agan and Marianne

PC : Quelle a été votre expérience aux bornes de recharge rapide pour véhicules électriques de Petro-Canada?

Marianne : Nous aimons beaucoup les bornes Petro-Canada. Elles sont bien éclairées, très modernes et faciles à utiliser. Nous avons utilisé plusieurs bornes de recharge différentes durant le voyage; nous chargions la batterie trois ou quatre fois par jour. Les bornes Petro-Canada étaient sans doute nos préférées, mais il y a quelques petits correctifs à apporter.

Nous avons éprouvé des problèmes de Wi-Fi à une borne en Saskatchewan. Le Wi-Fi à la borne était assez faible. Je suis donc allée dans le restaurant pour parler au soutien à la clientèle, et j'ai dû communiquer les instructions par la porte à mon frère qui se trouvait à la borne – cela a un peu compliqué le processus.

Et à un autre établissement, la borne de recharge était hors service, et le personnel n'était pas en mesure de la réparer. Nous avons donc fini par utiliser une prise externe à un motel local. Il a fallu trois heures pour que la voiture soit assez chargée pour nous rendre miraculeusement à la prochaine borne de recharge rapide.

Note de l'éditeur : Nous remercions Marianne de nous avoir transmis cette information! Nous avons communiqué avec les établissements mentionnés et nous travaillons à résoudre ces problèmes.

Agan and Gigi

PC : Beaucoup de personnes, comme moi, songent à faire un voyage pancanadien à bord d'un véhicule électrique. Avez-vous des trucs ou des conseils à partager?

Marianne : Il est essentiel d'utiliser une application qui aide à localiser les bornes de recharge. Nous avons utilisé l'application de VÉ de Petro-Canada, ChargeHub et FLO (principalement au Nouveau-Brunswick).

Assurez-vous de mettre à jour les cartes du GPS de votre voiture avant de partir. Si vous vous trouvez dans une région sans connexion, vous aurez quand même accès aux cartes les plus à jour.

Planifiez votre itinéraire et assurez-vous d'octroyer assez de temps pour la recharge. En général, le temps de recharge est plus long que prévu. Intégrez une plage d'une heure chaque fois que vous devez charger votre véhicule.

Respectez la limite de vitesse, ou conduisez sous celle-ci. La voiture se décharge plus rapidement si vous conduisez au-dessus de la limite de vitesse. Rester sous la limite a fait en sorte que nous allions plus lentement, mais a prolongé la distance que nous pouvions parcourir. Il est utile d'utiliser le régulateur de vitesse à cette fin.

PC : Feriez-vous de nouveau un tel voyage?

Marianne : Oui, sans hésitation!

~|~

Marianne, je vous remercie énormément d'avoir partagé avec nous votre expérience de conduite à travers le Canada à bord d'un véhicule électrique! Il est toujours utile d'obtenir l'avis de pionniers et de recevoir les meilleurs trucs et conseils. Qu'en pensez-vous, chers lecteurs? Êtes-vous prêts à traverser le Canada à bord d'un véhicule électrique?

~Kate T.


L’Écorandonnée annuelle de l’AJAC devient le moisEco en 2020 ET notre nouvelle application pour véhicules électriques

À l'instar de plusieurs organismes au pays, l’Association des journalistes automobiles du Canada (AJAC) a dû s'adapter aux circonstances exceptionnelles de cette année, surtout dans le cadre de l'organisation de l'Écorandonnée annuelle. Habituellement, pendant l'Écorandonnée, qui dure quelques jours, un groupe composé de 20 à 30 journalistes automobiles parcourent différentes régions du Canada pour faire l'essai de véhicules écologiques et recueillir des données sur la consommation d'essence en situation réelle. Consultez notre article sur l'Écorandonnée de l'an dernier.

moisEco de l'AJAC

Cette année, l'AJAC a désigné le mois de septembre comme étant le moisEco et prévoit consacrer tout le mois à informer les consommateurs sur les avantages de la conduite électrifiée et écoénergétique, tout en respectant les mesures de distanciation physique.

Les journalistes de l'AJAC au pays font l'essai de véhicules dans une région donnée et interagissent de façon virtuelle avec les fabricants et les commanditaires et autres partenaires. Vous pouvez voir leurs reportages en utilisant le mot-clic #AJACEcoMonth.

Maintenant, quelques nouvelles touchant les véhicules électriques...

l’application mobile VÉ de Petro-Canada

Nous venons tout juste de lancer l’application mobile VÉ de Petro-Canada pour iOS et Android. Avec l'application VÉ, vous pouvez :

  • Commencer votre recharge
  • Payer à partir de votre téléphone
  • Faire le suivi de vos séances
  • Chercher votre prochain arrêt et bien plus

Téléchargez-la dès aujourd'hui à partir de votre boutique d'applications.

Que pensez-vous du moisEco de l'AJAC? Est-ce que des événements et des reportages comme ceux-ci ont une influence sur votre choix d'opter pour un véhicule électrique? Est-ce que des applications comme la nôtre vous aident aussi? N’hésitez pas à partager votre expérience dans la section des commentaires!

~Rose R.


Partie 2 : Faire la lumière sur les véhicules électriques - Foire aux questions avec Pat Lazenby

Il y a quelques semaines, nous avons discuté des obstacles à l'achat d'un véhicule électrique avec Pat Lazenby, directeur de projet à Suncor chargé de la construction de la Transcanadienne électrique. Nous poursuivons notre discussion cette semaine.

Petro-Canada VE

De quel élément devrais-je tenir compte si j'envisage de faire une transition vers un véhicule électrique?

Vous devrez penser à quelques facteurs. Premièrement, réfléchissez à la durée de vos déplacements et à votre itinéraire. De cette façon, vous pourrez établir l'autonomie de batterie et les options de recharge dont vous aurez besoin. Repérez les établissements avec des bornes de recharge sur votre route pour bien planifier votre itinéraire et déterminer si vous avez besoin d'options de recharge à votre lieu de travail ou lorsque vous êtes en déplacement. Bien qu'il soit possible de recharger un véhicule électrique avec un interrupteur mural régulier, la durée de la recharge peut être très longue, particulièrement pour les batteries de gros véhicules.

Plusieurs propriétaires installent ce que nous appelons des bornes de recharge résidentielle de niveau 2 (240 V) qui peuvent réduire la durée de la recharge de 75 à 80 %. Le coût de ces systèmes varie entre 500 $ et 1 200 $. La plupart des électriciens certifiés sont capables d'installer une borne résidentielle. Si vous habitez dans un condo, ou pensez en acheter un, vérifiez si vous avez accès à une borne pour recharger votre véhicule électrique.

Et n'oubliez pas que la température peut également être un facteur; une température très froide peut diminuer le rendement et l'autonomie de la batterie.

Finalement, réfléchissez aux facteurs de coût. Il existe beaucoup plus d'options de véhicules électriques aujourd'hui qu'il y a quelques années. Les gouvernements émettent également des remises au niveau fédéral et dans certaines provinces. Ces remises peuvent aider à diminuer le coût d'achat initial, plus élevé que celui associé à l'achat d'un véhicule à carburant comparable. Les coûts d'utilisation des véhicules électriques sont également moins élevés que ceux des véhicules à carburant traditionnels. Assurez-vous donc d'effectuer vos calculs à long terme.

Vous avez mentionné l'autonomie et les établissements avec des bornes de recharge un peu plus haut. Comment Petro-Canada a-t-elle choisi les établissements sur la Transcanadienne électrique ?

Nous avons tenu compte de plusieurs critères pratiques comme l'agencement de la station, la taille du stationnement et les exigences des services publics. Toutefois, l’un des critères principaux était la distance entre les stations. Gardez à l'esprit que notre objectif était de permettre à la majorité des conducteurs de véhicules électriques de se déplacer d'un océan à l'autre en ne rechargeant leur véhicule qu’aux établissements Petro-Canada. Cela voulait dire que la distance entre les établissements ne pouvait pas dépasser 250 km, et idéalement être inférieure à 250 km. Nous voulions également que nos clients profitent d'autres commodités pendant qu'ils rechargent leur véhicule, comme nos restaurants partenaires ou nos dépanneurs. Bien que nous ne sommes pas en mesure de fournir tous ces services à chaque station, plusieurs établissements les offrent. Remarque – vous pouvez voir les services offerts à chaque station en utilisant notre localisateur de station.

Où puis-je obtenir plus d'information au sujet des véhicules électriques?

Une de mes ressources préférées est Plug’n’Drive (anglais seulement). En plus de donner accès à une tonne de renseignements en ligne sur les options de recharge et les véhicules électriques, Plug’n’Drive a un bureau ouvert au public à North York où il est possible de faire un essai routier. Les membres du personnel amicaux peuvent répondre à vos questions, et vous pouvez essayer de nombreux véhicules électriques. Vous pouvez également jeter un œil au groupe EV Society de votre région. J'ai eu la chance de rencontrer plusieurs d'entre eux au cours de la dernière année et ils sont une excellente ressource pour vos courts trajets.  

Merci, Pat, d'avoir pris le temps de discuter avec nous! Si des lecteurs de Parlons carburant ont d'autres questions pour Pat, ils peuvent les poser dans les commentaires.

~Braden H.


Partie 1 : Faire la lumière sur les véhicules électriques - Foire aux questions avec Pat Lazenby

Au mois de décembre, nous vous avons demandé si vous envisagiez d'acheter un véhicule électrique et ce qui vous empêcherait de le faire. Voici ce que vous avez répondu.

Petro-Canada VE

Pour comprendre ces préoccupations communes, nous avons discuté avec Pat Lazemby, directeur de projet à Suncor chargé de la construction de la Transcanadienne électrique.

Petro-Canada VE

Q. Patrick, que pensez-vous des préoccupations ci-dessus?

A. Il s'agit certainement des préoccupations concernant les véhicules électriques dont j'entends le plus souvent parler. Répondons-y dans l'ordre :

La première préoccupation est que les véhicules électriques coûtent plus cher que les véhicules réguliers. Bien qu'il est vrai que le prix d'achat est généralement plus élevé, les coûts de fonctionnement globaux peuvent être beaucoup plus bas en raison de la diminution des besoins d'entretien et du coût de la recharge comparativement au plein d'essence. Lisez cet article du Fuel Institute pour obtenir plus de renseignements.  

Parlons ensuite de l'autonomie de la batterie des véhicules électriques. Certains des premiers modèles de véhicule entièrement électrique et hybride rechargeable avaient une autonomie plus limitée; toutefois, plusieurs véhicules électriques à batterie fabriqués aujourd'hui ont une autonomie entre 300 et 500 km après une recharge complète, et ces chiffres s'améliorent chaque année.

Assurez-vous de repérer les établissements avec des bornes de recharge sur votre trajet afin de bien planifier votre itinéraire.

La dernière préoccupation concerne les répercussions des véhicules électriques sur l'environnement. La réalité est que le processus de fabrication des véhicules électriques engendre plus d'émissions et a une empreinte carbone plus élevée comparativement aux véhicules à combustion interne (voitures à essence et diesel). Cela s'explique par l'intensité énergétique de l'exploitation minière et le processus de fabrication des batteries au lithium.

Les bienfaits sur l'environnement se manifestent par la diminution considérable des émissions de carbone pendant le fonctionnement ou la conduite du véhicule électrique. Puisqu’aucune émission n'est émise durant la conduite du véhicule électrique, ses émissions totales sont plus faibles pendant sa durée de vie.

Q. De quelle façon la technologie des véhicules électriques s'est-elle améliorée?

A. Plusieurs améliorations ont récemment été apportées aux véhicules électriques; le changement le plus notable est l'amélioration de l'autonomie.

Je pense qu'il s'agit d'un premier pas vers la réduction de la durée de la recharge. À mesure que la capacité et la technologie des batteries s'améliorent, les conducteurs verront la durée de la recharge diminuer de façon importante lorsqu'ils seront en déplacement. Il s'agit de l'une des raisons principales pour laquelle Petro-Canada a récemment installé des bornes de recharge rapide à CC qui offrent une puissance de 350 kW, le système le plus performant disponible au Canada. Ce système accroîtra la possibilité d’une durée de recharge d’environ 10 minutes, une baisse comparativement aux 30 minutes actuelles, et aidera les propriétaires de véhicule électrique à se déplacer plus rapidement vers ce qui compte le plus pour eux.

Merci, Pat! La semaine prochaine, nous publierons la Partie 2 de notre conversation, dans le cadre de laquelle Pat explique les éléments à prendre en compte lorsqu'on choisit un véhicule électrique.

~Braden H.


Construire la Transcanadienne électrique : achèvement de notre réseau d'un océan à l'autre

Nous avons récemment ouvert les bornes de recharge les plus à l'ouest de la Transcanadienne électriqueMC au Canada au 5498 Patricia Bay Highway, à Victoria, en C.-B., achevant ainsi notre réseau de bornes de recharge rapide de véhicules électriques (VÉ) d'un océan à l'autre. Les bornes, à des établissements situés dans de petites et grandes villes des Rocheuses aux Maritimes, sont maintenant disponibles.

l'ouverture des bornes à Victoria
De gauche à droite : Patrick Ritchie, directeur général, Stratégie - Secteur Aval, Suncor; Mark Little, président et chef de la direction, Suncor; Wilf Steimle, président du Conseil d'administration et président, EV Society; Fred Haynes, maire de Saanich, Colombie-Britannique.

À l'ouverture des bornes à Victoria, plusieurs personnes ayant part à ce projet ont pris la parole.

Mark Little, président et chef de la direction de Suncor, a présenté une nouvelle mission pour Suncor, soit fournir une source d’énergie digne de confiance qui améliore la qualité de vie des gens, tout en prenant soin les uns des autres et de la planète, et expliqué comment ce réseau d'un bout à l'autre du pays appuie l'objectif de Suncor, être un fournisseur d'énergie durable.

Fred Haynes, maire de Saanich, en C.-B., a ensuite parlé du caractère historique de l'événement, qui constituait un exemple de la vision et de la volonté politique de Petro-Canada et des sociétés de VÉ au Canada, ainsi que de la contribution de ces bornes de recharge rapide de VÉ à l'objectif de Saanich, soit atteindre zéro émission d'ici 2030.

Enfin Wilf Steimle, président de l'Electric Vehicle Society, a fait remarquer que la Transcanadienne électriqueMC du Canada pourrait représenter le plus long réseau de recharge rapide non exclusif au monde. Pour la première fois, grâce à ces bornes, les Canadiens peuvent traverser le pays en véhicule électrique aussi rapidement qu'en voiture traditionnelle.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo où sont présentées la cérémonie d'ouverture ainsi que les allocutions complètes (anglais seulement).

La Transcanadienne électriqueMC du Canada s'étend sur 6 300 km. La distance maximale entre les bornes est de 250 km et de 150 km en moyenne. Chaque établissement offrira des chargeurs rapides DC munis de connecteurs CHAdeMO et CCS/SAE qui sont compatibles avec une vaste sélection de véhicules. Les chargeurs peuvent produire jusqu'à 200 kilowatts – ce qui est suffisant pour recharger à 80 pour cent la majorité des véhicules électriques en moins de 30 minutes. Avec des mises à niveau futures, les unités ont également une capacité de recharge de 350 kilowatts.

Merci à tous ceux et celles qui ont assisté à l'inauguration à l'établissement le plus à l'ouest à Victoria!

~ Braden H.