72 billets dans la catégorie "Qui sommes-nous?"

Aller au-delà des attentes avec les moteurs de changement du Canada

Au cours des dernières années, les Canadiens ont manifesté davantage leur reconnaissance à l’égard des camionneurs professionnels et du service essentiel qu'ils fournissent. Nous exprimons cette appréciation avec notre concours Moteurs de changement du Canada – un programme de reconnaissance des camionneurs qui se déroule à nos établissements Petro-PassMC chaque printemps. Chaque camionneur canadien mérite nos remerciements, mais ces quatre chauffeurs sont vraiment allés au-delà des attentes.

Moteurs de changement du Canada

Gaétan Laprise (Québec)
« Un camionneur authentique. »
La candidature de Gaétan a été proposée parce que ses collègues disent « qu’il a le camionnage dans le sang ». Passionné par la sécurité et le respect sur la route, il travaille dans l’Est du Canada. Comme il a un don pour la mécanique, Gaétan a toujours des pièces de rechange avec lui pour aider les autres camionneurs à reprendre la route.

Ann Marie Mckay (Alberta)
« J’aime mon travail. »
Pour Ann Marie, la joie et la fierté qu’elle retire du camionnage, c’est de pouvoir aider les travailleurs canadiens. Chaque jour, elle conduit des travailleurs au nord de Fort McMurray; elle s’arrête souvent en chemin pour leur permettre d’acheter quelque chose à manger. « Je suis fière de savoir qu’ils me font confiance pour les conduire en toute sécurité », explique-t-elle.

Leeann Betournay (Ontario)
« Ma carrière s’étend sur plusieurs milles sans accident. »
Lorsque Leeann a débuté dans le métier il y a 21 ans, il n’y avait pas beaucoup de femmes dans le camionnage. Ça n’a pas toujours été facile, mais elle n’a pas lâché, car elle aimait cette industrie, les paysages et les rencontres qu’elle faisait tout au long du chemin. Grâce à sa feuille de route exceptionnelle en matière de sécurité, nous sommes heureux qu’elle ait persévéré.

Andrew Coruzzi (Ontario)
« J’essaie d’être le meilleur possible. »
Conduire un camion 12 heures par jour, ce n’est pas fait pour les cœurs sensibles. Mais pour Andrew, la nourriture représente quelque chose d’important. C’est pourquoi il a continué de livrer des produits dans les épiceries de l’Ontario pendant la pandémie. C’est aussi pourquoi – quand il n’est pas au volant de son camion – Andrew cuisine des repas pour les gens défavorisés.

Nous remercions infiniment ces quatre chauffeurs et tous les chauffeurs à l'échelle du Canada qui travaillent sans relâche pour approvisionner les Canadiens en produits et préserver la vitalité de notre pays.

~Braden H.


Encourager nos athlètes du programme FACE aux Jeux olympiques de Tokyo 2020

Le 23 juillet est un grand jour pour les 371 athlètes et 131 entraîneurs d'Équipe Canada. Ils se sont entraînés pendant d'innombrables heures et ont fait de nombreux sacrifices pour représenter le Canada aux Jeux olympiques, et le temps est venu pour les Canadiens de se réunir au cours des deux prochaines semaines afin de les encourager tandis qu'ils compétitionnent à Tokyo!

J'ai toujours adoré regarder les Jeux olympiques. Lorsque j'étais plus jeune, je veillais à ce que toute ma famille soit attentive et au courant des résultats de nos athlètes. Je plaçais mon petit tableau noir dans le salon et je l'utilisais pour suivre les progrès d'Équipe Canada. Je m'assurais d'ajouter des dessins ainsi que les noms des athlètes qui se démarquaient, et je suis certaine que ma famille l'appréciait. Aujourd'hui, nous avons nos téléphones intelligents qui nous permettent d'accéder instantanément aux résultats, mais je crois que ma méthode au tableau serait toujours utile.

Petro-Canada soutient depuis longtemps l'équipe olympique canadienne, l'équipe paralympique canadienne et l'Association canadienne des entraîneurs. Chaque année, nous soutenons 55 athlètes de demain et leurs entraîneurs provenant de partout au Canada en leur remettant une bourse FACE par l'entremise du programme Favoriser les athlètes et les entraîneurs à la conquête de l'excellence (FACE). Ces bourses arrivent à point nommé pour les jeunes athlètes tandis qu'ils s'entraînent pour représenter le Canada aux Jeux olympiques ou paralympiques, mais qu’ils ne sont pas encore admissibles aux subventions du gouvernement. Depuis 1988, nous avons offert plus de 12 millions $ en soutien financier aux athlètes et entraîneurs canadiens.

Nous savons également que même avec du financement, les athlètes ne peuvent y arriver par eux-mêmes. Ils ont besoin du soutien de toute la collectivité, y compris leurs entraîneurs et leur famille.

Les grands entraîneurs permettent à leurs athlètes d'aller de l'avant grâce à l’entraînement, au dévouement et aux paroles de motivation qui les accompagnent tandis qu'ils s'efforcent d'atteindre le podium. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples inspirants.

Les familles sont là pour vous encourager, vous soutenir pendant les moments difficiles et célébrer vos réussites. Dans le cadre du programme Famille des athlètes canadiens, lancé aux Jeux olympiques et paralympiques de 2010 à Vancouver, nous avons mis en œuvre un programme de billetterie qui assure aux membres de la famille des athlètes qui prennent part aux Jeux de se trouver dans les gradins afin d'acclamer leurs proches. Nous soutenons les familles différemment cette année en leur faisant parvenir des boîtes remplies d'articles leur permettant de célébrer et d'encourager leurs athlètes à partir de la maison.

programme Famille des athlètes canadiens

Cette année marque un important jalon dans l'histoire du programme FACE : un nombre record de 41 boursiers FACE dans 22 sports différents font partie d'Équipe Canada. Restez à l'affût de leur parcours par l'entremise des comptes Facebook et Instagram de Petro-Canada tandis qu'ils prennent part aux Jeux de Tokyo. Nous leur souhaitons bonne chance ainsi qu'à tous les membres d'Équipe Canada aux Jeux olympiques de Tokyo 2020!

~Allison D.


Le paiement sans contact maintenant offert sur notre application mobile

Le paiement sans contact est assurément très populaire ces derniers temps. Que ce soit pour payer la livraison des repas, le taxi ou un service automobile, le paiement sans contact assure notre distanciation sociale et notre sécurité en plus d'offrir une transaction souvent plus efficace.

Nous sommes ravis que notre équipe de développement des applications ait ajouté le paiement sans contact au distributeur à notre application mobile Petro-Canada, offerte sur iOS et Android.

notre application mobile Petro-Canada

Grâce à l'application Petro-Canada, en plus de commencer votre séance de ravitaillement au distributeur, vous pouvez également :

  • créer un compte pour sauvegarder vos cartes de crédit et transactions
  • gérer vos cartes et consulter leur solde grâce à notre nouveau portefeuille numérique
  • payer avec Apple Pay ou des cartes de crédit
  • accumuler des Petro-PointsMC au dépanneur grâce à la carte électronique
  • activer un lavage à partir de l’application
  • échanger des points contre des cartes-cadeaux électroniques directement dans l'application
  • trouver un établissement à proximité

Si vous faites une sortie en voiture pendant cette longue fin de semaine, soyez prudent et restez à proximité. Et téléchargez l'application Petro-Canada avant de partir afin de profiter du paiement sans contact lorsque vous faites le plein.


Célébration de la fête des Mères avec la maman d’une athlète olympique

Dans toute son histoire, Suncor, fière société mère de Petro-Canada, a toujours compté des membres d’une même famille travaillant au sein de l’entreprise : conjoints, frères, sœurs, parents et enfants. Pour souligner la fête des Mères, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Val Mitchell, conseillère principale, Relations avec les collectivités à la raffinerie d’Edmonton, qui travaille pour Suncor depuis plus de 22 ans, et sa fille, Kelsey Mitchell, qui a été stagiaire d’été à Suncor pendant quelques années.

Kelsey se prépare actuellement à participer aux épreuves de keirin et de sprint aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo au sein de l’équipe de cyclisme sur piste.

Pleins gaz : Val, votre fille et votre époux ont tous les deux travaillé à Suncor. Comment c’était de travailler avec sa famille au sein de la même entreprise?

Val : Mon mari a travaillé au sein du groupe Extraction dans le secteur des sables pétrolifères, puis à l’installation de Firebag. Lorsque Brent et moi travaillions tous les deux dans le secteur des sables pétrolifères, nous nous croisions rarement pendant la journée, mais nous prenions l’autobus ensemble se rendre à l’installation et en revenir. Kelsey a quant à elle travaillé à la raffinerie d’Edmonton pendant trois étés et a occupé un poste de quart pendant deux de ces étés. Je ne la voyais donc pas souvent. Elle tentait toutefois de me rendre visite rapidement au dîner et me laissait à l’occasion une petite note dans mon bureau que je prenais plaisir à lire. Et elle se servait toujours dans mon bocal à bonbons!

Pg : Kelsey, quels sont tes souvenirs de l’époque où tu travaillais à Suncor?

Kelsey : Je me souviens d’avoir participé à la journée de la famille à l’installation des sables pétrolifères et de prendre des photos en famille dans la roue de l’un des camions d’extraction minière. Lorsque nous avons déménagé à Sherwood Park, mon père a changé d’emploi, mais ma mère a été mutée à la raffinerie d’Edmonton. Il nous arrivait donc de travailler en même temps à cet endroit. Malheureusement, nous n’avons pas pu passer beaucoup de temps ensemble lorsque nous travaillions toutes les deux à la raffinerie. Mais je lui faisais des visites surprises au repas et elle s’assurait toujours que nous prenions notre photo annuelle mère-fille! Je n’arrive pas à croire qu’elle savait pour les bonbons.

Val et Kelsey

Pg : Kelsey prendra part à ses premiers Jeux olympiques. Comment se sent-on lorsqu’on est la mère d’une athlète olympique canadienne?

Val : Très fière, mais également terrifiée. La vitesse est au cœur de son sport. Plus vite l’athlète avance, meilleure est sa performance. Cependant, la vitesse est dangereuse et à l’exception d’un casque, les cyclistes sur piste ne portent pas beaucoup d’équipement de protection – alors quand je crie très fort « Allez Kelsey! », je murmure aussi « Sois prudente! ».

Brent et moi avons déjà eu la chance de regarder Kelsey participer à quelques compétitions : les Championnats canadiens de 2018 à Milton, en Ontario, les Jeux panaméricains de 2019 à Lima, au Pérou, et les Championnats du monde de cyclisme sur piste de 2020 à Berlin, en Allemagne. Ce fut une expérience extraordinaire! Nous aimons porter des vêtements aux couleurs du Canada et agiter notre drapeau. Nous envisagions avec tellement de bonheur l’idée de l’encourager à Tokyo, mais je comprends tout à fait pourquoi aucun spectateurs d'outre-mer ne sera admis. Je me demande si le fait de regarder la compétition sur un écran de projection gonflable géant dehors à 4 h du matin en août prochain dérangerait nos voisins...

Les Mitchells avec le drapeau canadien

Pg : Kelsey, tu fais maintenant partie d’Équipe Canada, félicitations! Qu’est-ce qui t’aide à garder ta concentration pendant ta préparation en vue des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo? Est-ce qu’une citation ou un mantra t’inspire?

Kelsey : Si tout se déroule comme prévu, je participerai aux compétitions du 4 au 10 août. La COVID-19 a certainement rendu l’année intéressante, et ce fut parfois difficile de rester concentrée. Aucune course n’a eu lieu, alors nous nous sommes BEAUCOUP entraînées. L’équipe canadienne de cyclisme a mené un camp d’entraînement à Edmonton, en Alberta. J’ai emmené l’équipe pour un tour à vélo au cours duquel nous sommes passées devant la raffinerie – cela m’a rappelé des souvenirs.

Je me dis cette phrase toute simple : « fais de ton mieux ». Nous avons tous de bonnes et de mauvaises journées. Il y a des jours où un athlète a mal et est fatigué, et peut être un peu moins motivé. S’il est au rendez-vous chaque jour et qu’il donne le meilleur de lui-même, on ne peut demander plus. Je sais que j’aurai beaucoup de pression aux Jeux olympiques, et que je serai nerveuse et stressée. Cependant, j’espère que je saurai à ce moment que, peu importe le résultat final, j’aurai donné le meilleur de moi!

Pg : Kelsey, y a-t-il un entraîneur, un athlète ou une personne qui tu admires et qui te sers de modèle? Le cas échéant, pourquoi?

Kelsey : Ma famille et mes amis sont ma source d’admiration et d’inspiration. J’ai des coéquipières – du passé et actuelles – qui m’inspirent chaque jour. Durant un entraînement difficile, il n’y a pas meilleure motivation que de voir mes coéquipières travailler d’arrache-pied et être trempées de sueur également.

Les Mitchells

Pg : Val, le travail d’équipe est essentiel au travail et dans les sports. Que t’ont appris tes expériences personnelles au sujet du travail d’équipe?

Val : Pour moi, le travail d’équipe, c’est un groupe de personnes qui mettent à contribution leurs talents, leur énergie et leur passion pour atteindre un objectif commun. À la raffinerie d’Edmonton, la situation entourant la COVID-19 a vraiment illustré ce qu’on peut faire pour « protéger la bulle » pendant la lutte contre cette pandémie éprouvante – 13 mois ont passé pendant lesquels plus de 400 personnes se sont attaquées à un problème de différentes façons!

Pour Kelsey, qui pratique un sport individuel en compétition (et non pas un sport d’équipe comme le soccer), le travail d’équipe signifie travailler avec son entraîneur, le personnel d’entraînement et ses coéquipières de l’équipe canadienne de cyclisme sur piste pour qu’elles gagnent en vitesse et en force ensemble. Malgré le fait qu’elles soient en compétition l’une contre l’autre (et cela peut engendrer beaucoup d’émotion parfois), elles visent toutes un objectif commun : une place pour le Canada sur le podium international!

Pg : Val, si vous pouviez donner un conseil à Kelsey en vue de sa participation aux Jeux de 2020 à Tokyo, que lui diriez-vous?

Val : Crois en toi – tu es forte et solide. Ton engagement et ton dur labeur t’ont menée à ce rêve de participer aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo dont tu parlais lorsque tu as entamé cette aventure en 2018. Reste concentrée, pédale vite, et peu importe le résultat, sois très fière de tout ce que tu as accompli. Ta famille et tes amis sont extrêmement fiers de toi, Mitchy!

Kelsey en Lima
Crédit photo: Dave Holland/COC

Pg : Kelsey, cette histoire sera publiée pour souligner la fête des Mères. Aimerais-tu nous dire quelque chose de particulier au sujet de ta mère?

Oh, Val Mitchell. Ma mère. Cette femme est exceptionnelle. Elle arrive à tout accomplir; c’est comme si elle avait plus d’heures dans une journée que les autres. Lorsque j’étais plus jeune, elle travaillait à temps plein, faisait du bénévolat, élevait trois enfants, et trouvait tout de même le temps d’assister à mes compétitions pour m’encourager. Elle a passé des heures et des heures à me conduire à des séances d’entraînement, des parties et des tournois. Des heures sous la pluie et dans la neige à me regarder courir et botter un ballon. Elle est ma plus grande admiratrice et supportrice depuis le premier jour, et je sais qu’elle me lancera plus de cris d’encouragement que jamais lorsque je serai sur la ligne de départ à Tokyo.

~|~

Val et Kelsey, merci beaucoup d’avoir partagé votre histoire avec les lecteurs de Parlons carburant. Kelsey, nous serons de tout cœur avec toi à Tokyo!

Depuis 1988, Petro-Canada a versé plus de 12 millions $ en soutien financier à plus de 3 000 entraîneurs et athlètes canadiens (et familles des athlètes) par l’entremise de programmes et de prix, comme les bourses du programme Favoriser les athlètes et les entraîneurs à la conquête de l’excellence (FACEMC), les Prix d’excellence Petro-Canada aux entraîneurs à l’occasion du Gala des prix du leadership sportif, le programme Famille des athlètes canadiens et le Prix du porte-drapeau James Worrall.


Prendre soin de ceux qui prennent soin des autres – la Fondation proches aimants Petro-Canada

La Journée nationale des proches aidants – une journée où nous reconnaissons formellement la contribution incroyable de huit millions de proches aidants à l'échelle du Canada envers leurs familles et amis – a eu lieu le 6 avril dernier, il y a quelques semaines. Grâce à un partenariat avec l'Association canadienne de soins et services à domicile (ACSSD), nous avons présenté les histoires de nombreux proches aidants canadiens. L'une des leçons les plus importantes que nous avons apprises grâce aux histoires des proches aidants est que la Fondation proches aimants Petro-Canada – un organisme créé pour prendre soin de ceux qui prennent soin des autres – est plus nécessaire que jamais, surtout pendant cette période marquée par la COVID-19.

un organisme créé pour prendre soin de ceux qui prennent soin des autres

La quantité incroyable d'amour et tout le dévouement et le travail des proches aidants sont rarement reconnus. Nous voulons aider à donner de la visibilité à ces héros dévoués et compatissants. Renseignez-vous davantage sur l'importance de prendre soin de ceux qui prennent soin des autres et la façon d'aider à prochesaimants.ca.