46 billets dans la catégorie "Qui sommes-nous?"

Construire la Transcanadienne électrique : recharger ses batteries à la Première Nation de Siksika

Cette semaine, nous avons inauguré un autre arrêt sur la Transcanadienne électriqueMC - à la Première Nation de Siksika en Alberta. Il s'agit des premières bornes de recharge rapide pour véhicules électriques sur le territoire d'une Première Nation au Canada. De plus, ces bornes sont la conclusion de la section albertaine de la Transcanadienne électrique. Nous réalisons des progrès importants pour le déploiement de nos bornes à l’échelle du Canada.

Siksika EV Launch
De g. à dr. : Pat Lazenby, Pat Pambianco, Shane Breaker, Corey White

À l'ouverture des bornes de Siksika, plusieurs personnes ayant part à ce projet ont pris la parole. Premièrement, Shane Breaker, directeur général, Exploitation de SRDL, Première Nation de Siksika, a souhaité la bienvenue à tout le monde. Shane espère que de grandes choses résulteront de ce partenariat entre la Première Nation de Siksika et Suncor, ce qui inclut servir plus de clients qui optent pour des voitures électriques. Pat Pambianco, Petro-Canada, a parlé du rôle de ces bornes tandis que les clients recherchent des solutions sobres en carbone pour leurs besoins en matière de transport. Finalement, Pat Lazenby, Petro-Canada a parlé des fonctions des bornes. Il y a une borne de recharge rapide à CC de niveau 3 (200 kW) avec des connecteurs universels sur place. Il y a également une borne de niveau 2, laquelle répond aux besoins de certaines voitures électriques d’aujourd'hui.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo où sont présentées la cérémonie d'ouverture ainsi que les allocutions complètes (anglais seulement).

Après l'ouverture, j'ai eu la chance de discuter avec Corey White, directeur – Siksika Petro-Canada. Nous avons parlé des bornes et de ses clients :

Avez-vous reçu des commentaires à la suite de l'annonce de la construction d’un réseau d’un océan à l’autre?
Jusqu'à présent, les commentaires ont été positifs! Il y a eu un certain engouement à propos des nouvelles bornes de recharge et plusieurs questions sur leur fonctionnement. Bientôt, les propriétaires de véhicules électriques pourront voyager partout au Canada, d'un océan à l'autre, et nous sommes heureux d'accueillir une nouvelle vague de visiteurs à notre établissement de la Première Nation de Siksika!

Siksika EV Charger

Pourquoi croyez-vous que l’offre de bornes de recharge pour voitures électriques est importante pour vos clients?
Je crois qu'il est important de continuer à fournir des services de qualité à tous les clients, y compris ceux qui sont soucieux de l'environnement et ceux qui envisagent d'acheter une voiture électrique prochainement. Le fait d'avoir les seules bornes de recharge rapide pour véhicules électriques de la région nous permet d'en offrir plus à nos clients, maintenant et dans l'avenir. En tant que premier établissement offrant des bornes de recharge rapide pour voitures électriques sur un territoire d'une Première Nation, cela témoigne de l’engagement de notre peuple envers les efforts en matière d'environnement et de développement durable.

Quelle était votre première impression sur les bornes?
Les bornes étaient un ajout formidable à notre établissement. L'unité même est unique par sa conception et son grand écran tactile apporte une belle finition. Les fonctions, comme les avis par message texte, améliorent davantage l'expérience client.

Merci à tous ceux et celles qui ont assisté à l'inauguration à l'établissement de la Première Nation de Siksika! Nous vous tiendrons au courant à mesure que nous ouvrirons d'autres stations de recharge sur la Transcanadienne électrique.

~ Braden H.


Rendons hommage à ceux qui servent

Cette année, pour rendre hommage à ceux qui servent, nous tenons à souligner l'incidence positive des membres des Forces canadiennes sur les membres de la famille Petro-Canada. Nous avons communiqué avec Jo-Anne Doggett, directrice d'établissement Petro-Canada qui compte dans sa famille plusieurs personnes qui ont servi et sont encore en service actif, et Jordan Stewart, réserviste des Forces armées canadiennes et lauréat de la bourse du programme Favoriser les athlètes et les entraîneurs à la conquête de l’excellence (FACEMC) de Petro-Canada. Jo-Anne et Jordan racontent leur histoire ci-dessous.

 

Jo-Anne Doggett
La famille de Jo-Anne entretient des liens fiers et solides avec l'armée. Son grand-père était fantassin durant la Première Guerre mondiale. Son beau-père était chauffeur d'ambulance durant la Deuxième Guerre mondiale. Son mari était dans l'infanterie, son fils sert actuellement dans l'infanterie et son gendre est navigateur aérien. Elle a aussi deux beaux-frères qui servent dans l'infanterie. Jo-Anne est extrêmement fière de sa famille et de ses liens avec le milieu militaire.

Doggett Famille
De g. à dr. : Le caporal Crete; l’adjudant-maître (retraité) Doggett; le soldat Doggett et le major Christianson.

Nous avons demandé à Jo-Anne pourquoi servir dans l'armée est si important pour les membres de sa famille, et l'influence que cela a sur elle.

« Mon mari est entré dans l'armée en février 1972 après l'école secondaire. Il travaillait à temps partiel dans une petite ville en Nouvelle-Écosse, sans possibilités d'avenir. Il s'est joint aux Forces armées canadiennes pour s'améliorer, commencer une carrière et voyager dans le monde. Il s'est engagé pour quatre ans, a renouvelé son engagement et a servi pendant 40 ans partout dans le monde. Il a dirigé des soldats et perdu des amis durant son service. C'est un honneur pour ma famille de servir ce pays et d'aider là où les gens en ont besoin dans le monde, tout en trouvant une carrière.

En tant qu'épouse de militaire, j'ai eu l'occasion de voir le monde et de découvrir des cultures différentes. J'ai développé une grande fierté pour nos Forces canadiennes et je les appuie de toutes les façons possibles. Être épouse de militaire m'a aussi appris à être indépendante quand j’étais seule avec mes enfants et que mon mari était au loin. On apprend très tôt à dépendre de sa famille militaire, car elle est toujours là quand on a besoin d'elle. »

Nous avons aussi demandé à Jo-Anne si elle a une routine particulière le jour du Souvenir.

« Ayant assisté aux cérémonies du jour du Souvenir ici au Canada et à l'étranger, je voudrais simplement rappeler aux gens d'être très reconnaissants envers les hommes et les femmes qui ont servi et servent actuellement notre pays, et qui ont protégé la liberté et les privilèges dont nous jouissons en tant que Canadiens. J'essaie personnellement d'assister à notre défilé du jour du Souvenir avec mon mari si je ne travaille pas. Si je travaille, je m'arrête à 11 h et je remercie tous ceux et celles qui ont tant sacrifié pour notre liberté. Je suis très fière d'être Canadienne et très fière d'être l'épouse et la mère de membres des forces armées. »

 

Jordan Stewart
Le caporal Jordan Stewart est réserviste des Forces armées canadiennes et sert en qualité de conducteur de véhicule mobile de soutien au sein du 32e Bataillon des services à Toronto, en Ontario. Il fournit un soutien sur le plan du transport et de la logistique pour les opérations de combat et sur le terrain, ainsi que les opérations nationales. Lorsque Jordan cherchait son premier emploi à temps partiel, il voulait faire partie d'un tout plus grand que lui et il a décidé de devenir réserviste, car cela lui permettait de redonner à la collectivité tout en apprenant et en perfectionnant des compétences de vie et sociales essentielles.

JordanStewart-Taekwondo

Jordan est en outre un athlète de taekwondo de calibre mondial, classé 6e du monde dans sa catégorie de poids (-87 kg). Il espère représenter le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Nous avons demandé à Jordan comment le fait d'être militaire a influencé sa carrière d'athlète.

« L'armée m'a influencé à devenir un meilleur athlète de plusieurs façons. Durant mon premier cours, j'ai appris plusieurs compétences de vie essentielles aux soldats et je crois que quatre d’entre elles font partie intégrante de ma réussite en tant qu'athlète.

  • La discipline forge le caractère d'un athlète, car elle lui permet non seulement de viser de grandes choses, mais également de prendre les mesures nécessaires pour atteindre ces buts.
  • La gestion du temps aide à équilibrer les horaires d'entraînement rigoureux, le travail, les tâches à la maison, les tournois et les voyages. Cette aptitude est essentielle pour être très productif et atteindre de nombreux objectifs en même temps.
  • La persévérance est la capacité d'aller chercher loin en soi pour trouver une manière de gagner, peu importe les défis ou les obstacles en cours de route. C'est quelque chose que les Forces armées canadiennes implantent dans l'esprit de tous leurs soldats dès le début.
  • Le travail d'équipe permet à des inconnus de s'efforcer ensemble d'atteindre un but commun. Et on ne peut pas trouver de meilleur exemple que les unités de réserve des Forces armées canadiennes. »

Nous avons aussi demandé à Jordan de nous parler du jour du Souvenir.

« J'ai une tradition depuis que je suis entré dans l'armée. Le dimanche avant le jour du Souvenir, mon unité se rend au cimetière et centre funéraire York à North York, où nous faisons un défilé officiel pour rendre hommage à tous les soldats, du passé et du présent, ici et à l'étranger.

Je remercie ceux qui m’ont précédé. Je dis à ceux avec moi d'être fiers. Je dis à ceux qui viendront après d'être forts. Nous n’oublierons jamais. »

Nous remercions vivement Jo-Anne et Jordan d'avoir pris le temps d'être interviewés et de faire partie de la famille Petro-Canada et des Forces armées canadiennes. Le jour du Souvenir, nous disons « Merci », comme Jo-Anne, et «Nous n’oublierons jamais », comme Jordan.

~ Rosemary R.


Dix ans plus tard et nous sommes encore là

Cette année, nous avons souligné les 10 ans de la fusion de Suncor et Petro-Canada afin de créer la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Au fil des années, nous avons accumulé de nombreuses réalisations dont nous sommes fiers comme entreprise. Nos collègues du blogue Ensemble de Suncor ont dressé une liste détaillée de nos réalisations accomplies en joignant nos forces. Sur le site Parlons carburant, nous voulions en souligner certaines qui pourraient intéresser nos lecteurs.

Appui au mouvement olympique et paralympique
Depuis 1988, nous avons soutenu plus de 3 000 athlètes canadiens et leurs entraîneurs en fournissant plus de 11 millions $ en soutien financier par l'entremise du programme Favoriser les athlètes et les entraîneurs à la conquête de l'excellence (FACEMC). Et nous poursuivons notre appui à titre de partenaire national du Comité olympique canadien et de principal partenaire du Comité paralympique canadien pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Transcanadienne électriqueMC
Notre réseau de bornes de recharge rapide de véhicules électriques d'un océan à l'autre sera composé de plus de 50 établissements Petro-Canada situés le long de l'autoroute transcanadienne pour aider les Canadiens à se rendre où ils veulent. Chaque station, dont neuf sont déjà en exploitation, sera équipée de chargeurs rapides à CC munis de connecteurs CHAdeMO double et CCS/SAE, qui peuvent produire jusqu'à 200 kilowatts – ce qui est suffisant pour recharger pleinement la majorité des véhicules électriques en moins de 30 minutes.

Partenariat avec des entreprises autochtones
Petro-Canada est fière que les partenariats qu'elle a instaurés avec des entreprises autochtones se soient maintenus et qu'ils aient prospéré depuis la fusion avec Suncor. En 2017, Suncor a fait l'acquisition d'une participation de 41 pour cent dans PetroNor (anglais seulement), un distributeur de produits pétroliers dans les régions de la baie James et de l’Abitibi-Témiscamingue au Québec dont Petro-Canada est le fournisseur exclusif de carburant et de distillat. Du côté des ventes au détail, depuis septembre 2019, on compte 35 établissements de ventes au détail de marque Petro-Canada détenus et exploités par des Premières Nations au Canada.

Nous sommes impatients d'entreprendre les 10 prochaines années et d'aider les Canadiens à accéder à ce qui compte le plus pour eux. Merci de nous accompagner sur ce parcours!

~ Braden H.


Protéger et mobiliser les collectivités grâce à l'art urbain

Un de mes événements préférés à Vancouver a eu lieu il y a quelques semaines – le festival Mural (anglais seulement). Il s'agit d'une célébration annuelle de l'art, de la musique et de la collectivité mettant en vedette des visites de murales dans le voisinage, de la peinture et des concerts en direct, ainsi que du plaisir à profusion. La ville de Vancouver possède une forte tradition qui consiste à appuyer les murales publiques; les artistes et les propriétaires d'immeuble sont encouragés à travailler ensemble sur des projets qui ont le pouvoir de rassembler une collectivité autour de l'embellissement d'un quartier.

En plus d'embellir les quartiers urbains, il a été établi que la présence de murales réduit le taux de criminalité et augmente la sensibilisation de la collectivité à l'égard de la prévention du crime, en particulier aux endroits où les membres de la collectivité ont participé à la création de la murale (anglais seulement).

Petro-Canada a mis en œuvre un projet de murale pilote à l'une de nos stations-service au centre-ville de Toronto. Nous avons chargé le graffiteur Jessey Pacho (dont le nom d'artiste est Phade) (anglais seulement) de concevoir et peindre la murale.

Avant de peindre le mur, Jessey a visité le centre communautaire Regent Park où il a rencontré des jeunes des centres communautaires Jimmie Simpson et John Innes. Il a passé l'après-midi avec des artistes en herbe locaux pour leur en apprendre davantage sur l'art urbain responsable et leur donner des conseils de style. De plus, quelques jeunes ont rejoint Jessey à l'établissement pour l'aider durant la première journée de peinture murale.

Jessey a terminé cette nouvelle œuvre d'art la semaine dernière. N'est-ce pas magnifique?! L'artiste a partagé son inspiration pour cette œuvre :

La conception de la murale est une célébration de la diversité. Cela découle de l'idée qu'à un moment précis, durant les finales récentes de la NBA, tout le monde dans la ville – sans égard à la nationalité, aux croyances, aux positions politiques ou aux parcours – était uni et en osmose.

Nous sommes très fiers de cette collaboration entre Jessey, la ville de Toronto et notre équipe Petro-Canada. Être un membre actif des collectivités au sein desquelles nous exploitons nos activités est important et des projets tels que cette murale incarnent notre engagement à créer un espace sécuritaire et fiable dans la collectivité.


La pince de verrouillage pour pistolets à essence fait un retour

Nous sommes en 2003. C'est une journée particulièrement froide à Toronto. Mon véhicule ne fonctionne plus qu'à l'aide des vapeurs d'essence. J'ai oublié mes gants sur la table de la cuisine... et mon repas du midi aussi. Je n'ai pas le choix. Je dois aller faire le plein à ma station Petro-Canada si je veux me rendre au travail. En faisant le plein, j'essaie d'éviter les engelures en changeant de mains pour actionner le pistolet et en gardant ma main libre dans ma poche. Je m'ennuie de l'époque où les pistolets étaient munis de pince de verrouillage.

Seize ans plus tard, les pinces de verrouillage sont de retour! En 2002, les sociétés membres de l'Association canadienne des carburants ont retiré les pinces de verrouillage des pistolets de distribution de carburant pour des raisons de sécurité. Ces risques ont grandement été diminués grâce à l'entrée en vigueur du Règlement sur le débit de distribution de l'essence et de ses mélanges (établi à 38 litres par minute) ainsi qu’au système de récupération des vapeurs lors du ravitaillement installé dans les véhicules.

Par souci de commodité pour les invités (et pour leur éviter les engelures...), Petro-Canada a pris la décision de réintroduire les pinces de verrouillage partout au pays, sauf au Québec, où elles sont illégales. Stasy Presutto, directeur, ESP à Petro-Canada, coordonne la mise en place des pinces de verrouillage et elle se réjouit du retour de ces pinces :

« Les pinces de verrouillage permettent aux invités de vivre une expérience positive et réduisent grandement les risques de déversement d'essence. Quand il n'y en avait pas, on a remarqué que des invités utilisaient des objets (bouchon du réservoir, tasse de café, etc.) pour bloquer le pistolet, ce qui occasionnait des déversements. »

image from www.pleinsgaz.caToutefois, bien que les pinces soient très pratiques, on ne peut pas simplement les mettre en place et les oublier. Le personnel de l'établissement surveille toujours le ravitaillement et vous pouvez faire votre part. Lorsque vous utilisez la pince de verrouillage, demeurez dans un rayon de 7,5 m (25 pi) de votre véhicule. Cela signifie que vous pouvez laver votre pare-brise ou retourner vous réchauffer dans votre véhicule. De grâce, n'entrez pas dans le dépanneur tant que vous n'avez pas terminé de faire le plein. Si tel est le cas, le préposé arrêtera le distributeur jusqu'à votre retour pour des raisons de sécurité.

Si vous avez des questions concernant l’utilisation sécuritaire des pinces de verrouillage pour pistolets à essence ou des préoccupations en matière de sécurité, n'hésitez pas à vous adresser au préposé de l'établissement.

- Rose R.