Les bases de la longue fin de semaine : des grillades, des bouteilles remplies et du plaisir garanti

Comptez-vous LES JOURS jusqu'à la longue fin de semaine de mai/la fête de la Reine/la Journée nationale des patriotes? Moi, oui! Et je suis prête. Que cette fin de semaine salue l'ouverture du chalet, la première sortie en bateau, le premier barbecue sur la terrasse ou la première excursion de camping de la saison, une légère préparation est requise pour faire en sorte que vous, votre famille et vos amis puissiez en profiter.

Les bases de la longue fin de semaine : des grillades, des bouteilles remplies et du plaisir garanti

Si vous partez en escapade en voiture durant la longue fin de semaine, voici quelques ressources pour vous aider à vous rendre à destination en toute sécurité.

Si vous êtes comme moi, vous avez hâte d'allumer le barbecue. Toutefois, je veux d'abord m'assurer qu'il est propre et sécuritaire. De plus, je vérifie la présence d'araignées qui auraient pu y trouver domicile durant l'hiver (argh!). Je vérifie ensuite les bouteilles de propane. Oui. Les bouteilles. J'en ai une en réserve. Voici une histoire gênante... il y a quelques années, mes beaux-parents sont venus à la maison pour un barbecue, et j'étais tellement concentrée à préparer la nourriture que j'ai oublié de vérifier si la bouteille de propane était remplie. Alors, au beau milieu de la préparation du repas, j'ai manqué de propane. Plus jamais.

Triplez vos Petro‑Points lorsque vous échangez ou achetez votre propane chez nous

Cet été, si vous avez besoin d'une nouvelle bouteille, d'une bouteille de réserve (!) ou de simplement remplir une bouteille pour le début de la saison, rendez-vous à l'établissement Petro-Canada le plus près de chez vous. Jusqu'au 7 août, vous pouvez échanger votre bouteille de propane contre une nouvelle ou en acheter une à Petro-Canada, et vous recevrez 3x les Petro-Points. Lorsque vous transportez, utilisez ou entreposez votre bouteille de propane, assurez-vous de respecter les lignes directrices de sécurité appropriées.

Que ferez-vous durant la première longue fin de semaine de la saison? Dites-le-nous dans les commentaires!


Anticiper et s'exercer : Semaine de la sécurité civile

Aujourd'hui, nous sommes le 4 mai, communément appelé la « journée Star Wars » sur les réseaux sociaux (May the Fourth… be with you - Que la force (fourth)... soit avec vous. Vous comprenez le jeu de mots?). Même si j'ai bien envie de publier une photo très adorable de mon chien vêtu d'un costume d'Ewok et de m'arrêter là, la semaine prochaine (du 7 au 13 mai 2023) se trouve être également la Semaine de la sécurité civile au Canada. Je me surprends à penser au sort de l'Étoile de la Mort (première version). Le fait que Luke ait été capable de la détruire en un seul coup semble découler d'un important oubli. Où était la planification en cas d'urgence dans tout cela?

L'équipe Santé et prévention de l'Étoile de la mort aurait pu profiter du thème de cette année : Soyez prêts. Connaissez vos risques. Ce thème vise à encourager les Canadiens à comprendre les risques dans leur région et à connaître les mesures à prendre pour se protéger et protéger leur famille.

Afin de nous donner une perspective solide de la sécurité à Petro-Canada, nous avons discuté avec Stasy Presutto, chef de service, Environnement, santé et prévention (ESP) à Suncor, fière propriétaire de Petro-Canada. Stasy appuie les activités du groupe Ventes et marketing à Petro-Canada ainsi que leur intégration dans le secteur Aval plus large. Il occupe ce poste depuis un peu plus de 7 ans.

Anticiper et s'exercer : Semaine de la sécurité civile

 PT : Stasy, merci de vous entretenir avec moi aujourd'hui. La Semaine de la sécurité civile est à nos portes, et le thème de cette année est « Soyez prêts. Connaissez vos risques. » Comment ce thème cadre-t-il avec votre rôle à Petro-Canada?

 SP : Mon travail est de nature proactive et réactive. Évidemment, si un incident lié à la santé et la sécurité se produit, nous sommes là pour fournir du soutien de façon réactive. Mais nous essayons de mettre l'accent sur la proactivité – gérer les incidents qui pourraient arriver, mais qui ne se sont pas encore produits, de sorte que nous serons tous mieux préparés. Nous travaillons à identifier les risques, puis à élaborer les plans que nous devons mettre en place. Le tout s'intègre parfaitement – plus nous arrivons à identifier les risques et les plans pour les gérer, mieux nous serons préparés.

PC : Comment assurez-vous la préparation en cas d'urgence au sein de votre équipe et auprès des établissements dans le réseau?

SP : Les mesures que je prends relèvent de deux secteurs clés : « l’exercice mène à la perfection » et « l'anticipation ».

Tout d'abord, « l’exercice mène à la perfection ». D'après les recherches, lors d'une situation d'urgence, les gens réagissent de façon inefficace en raison du stress. Nous voulons nous exercer régulièrement à prendre les mesures requises dans différentes situations d'urgence pour qu'elles deviennent une seconde nature. En effectuant des simulations régulières – à tous les niveaux : établissements des ventes au détail, établissements des ventes en gros et siège social – nous savons comment protéger les gens (invités, employés et entrepreneurs), l'environnement et nos actifs. Plus vous êtes préparé, mieux vous réagirez en situation de crise.

Ces simulations abordent ce qui pourrait arriver à un établissement, et la façon dont nous réagirions. D’ailleurs, j'essaie de favoriser un environnement d'apprentissage continu. La santé et la sécurité ne se limitent pas à une circonstance unique – il s'agit d'une valeur importante que nous devons incarner au quotidien. Après les simulations, je m'assure de discuter avec chaque membre de l'équipe pour lui demander « Qu'avez-vous appris et que pourriez-vous améliorer? ». Nous apprenons continuellement et, peu importe le nombre de simulations que nous effectuons, nous trouvons toujours des façons de nous améliorer.

 PC : Et qu'en est-il de « l'anticipation »?

PC : Il s'agit de favoriser un état d'esprit axé sur la réflexion proactive et de prendre connaissance des dangers qui existent ou des situations qui pourraient survenir et de la façon de les gérer. Par exemple, nous demandons à nos exploitants d'établissements : « Que feriez-vous si un déversement d'essence survenait à cet établissement? Comment réagiriez-vous? ».

Et cet état d'esprit s'applique également au siège social. C'est pourquoi nous présentons une capsule sécurité au début de chaque réunion. Il faut avoir un état d'esprit axé sur la sécurité en tout temps – il doit être présent dans tout ce que nous faisons.

PC : Comment cet état d'esprit axé sur la sécurité s'applique-t-il à votre vie personnelle? Comment les lecteurs peuvent-ils être mieux préparés?

SP : Voici un exemple... je me suis récemment rendu à Panorama en voiture pour un voyage de ski. Le centre de villégiature Panorama est assez éloigné, et il y a une zone d'environ 100 km sur l'autoroute 93 où il n'y a aucun service cellulaire. J'ai donc demandé à mes passagers : « Que feriez-vous si la voiture tombait en panne à environ 50 km dans cette zone de l'autoroute? » J'ai eu droit à des regards vides et à des « Je n’en ai aucune idée ». J'ai donc commencé à examiner différents scénarios et je me suis assuré d'avoir ce dont j'avais besoin. Demandez-vous « Dans quelle mesure suis-je prêt à intervenir si... ». C'est ce que je fais. Qu'arriverait-il si ma voiture tombait en panne? Qu'arriverait-il si un de mes enfants était en détresse médicale? Et s'il y avait une tempête? Je ne peux pas faire un appel pour demander de l'aide, car il n'y a pas de service cellulaire.

Ensuite, en fonction de tous ces scénarios, j'élabore des plans. Je me suis assuré que ma voiture était bien entretenue et que le réservoir d'essence était plein. J'ai consulté les prévisions météorologiques. J'ai décidé d'effectuer le trajet durant le jour. En vérifiant la trousse d'urgence de ma voiture, et j'ai remarqué que je n'avais aucune bouteille d'eau, donc j'en ai ajouté quelques-unes. Il s'agit vraiment de prendre conscience votre environnement et d'être proactif.

PC : Aimeriez-vous ajouter autre chose?

SP : En situation d'urgence, nous sommes susceptibles de perdre notre bon sens. En réfléchissant à votre réaction en situation d'urgence et en vous exerçant, elle devient une seconde nature. Nous ne pouvons pas contrôler l'environnement, mais nous pouvons contrôler notre réaction. Il faut être proactif et au courant des risques dans une situation donnée. Chaque seconde et chaque moment compte. Nos vies pourraient en dépendre.

~|~

Merci, Stasy! La Semaine de la sécurité civile est une excellente occasion de parler à votre famille de votre plan d’intervention en cas d’urgence. Consultez le site Web Préparez-vous du gouvernement du Canada pour voir une liste de ressources liées à la préparation aux situations d'urgence. Il existe également une liste des organisations de gestion des urgences propre à chaque province; ces organisations peuvent fournir de l'information plus spécifique sur les dangers naturels et d'autres risques propres aux régions, comme la préparation aux tsunamis en Colombie-Britannique ou la gestion de vos animaux de ferme et de votre bétail en situation d'urgence en Alberta.

Où en êtes-vous dans votre parcours de préparation aux situations d'urgence? Avez-vous abordé différents scénarios potentiels avec votre famille et vos collègues? Nous aimerions connaître la façon dont vos exercices d'intervention en cas d'urgence mènent à la perfection! Laissez-nous une note dans la section des commentaires. Et soyez prudent.


VÉ 101 : L’angoisse de la panne

Le Canada est un grand pays. Vraiment grand. Il compte plus d’un million de kilomètres de routes publiques (1 042 718 km pour être précis). Il est donc compréhensible que, lorsqu’on a demandé aux conducteurs de véhicules électriques (VÉ) quelles étaient leurs principales préoccupations avant l’achat, l’autonomie insuffisante soit arrivée au premier rang, 67 % des conducteurs de VÉ estimant que cette inquiétude était « sérieuse » ou « moyennement sérieuse ». Fait intéressant, ce pourcentage chute considérablement – pour atteindre seulement 30 % des répondants – après l’achat du VÉ et l’acquisition d’une expérience pratique.

VÉ 101 : L’angoisse de la panne

Comment pouvez-vous atténuer l’angoisse de la panne lorsque vous êtes au volant d’un VÉ? Nous avons réuni plusieurs conseils pour vous aider et vous permettre de profiter de votre VÉ lors de vos voyages.

Connaissez votre véhicule

Selon la marque et le modèle, votre VÉ – véhicules électriques à batterie (VÉB) et véhicules électriques hybrides rechargeables (VÉHR) compris – est doté d’une autonomie nominale déterminée par le constructeur, qui vous indique la distance que vous pouvez parcourir sur une charge. BC Hydro propose aussi une infographie de l’autonomie en mode électrique et essence (dans le cas des VÉHR) de tous les modèles de VÉ offerts en Colombie-Britannique (anglais seulement). Et dans son récent EV Road Trip Report (Rapport de voyage en VÉ), la société illustre à quoi cela ressemble sur une carte (anglais seulement).

Cette carte est tirée d'un rapport de BC Hydro - EV Road Trip Report (Rapport de voyage en VÉ) (anglais seulement)
Cette carte est tirée d'un rapport de BC Hydro - EV Road Trip Report (Rapport de voyage en VÉ) (anglais seulement)

Planifiez votre itinéraire

Il existe beaucoup d’applications géniales vous permettant de trouver la borne de recharge la plus près, comme PlugShare et ChargeHub – des applications qui affichent non seulement l’emplacement des bornes, mais aussi le coût de la recharge, la vitesse de recharge, la disponibilité actuelle des bornes et des revues ou notes d’autres conducteurs de VÉ. Et, bien sûr, il y a notre application VÉ de Petro-Canada, qui présente l’emplacement des bornes sur la Transcanadienne électriqueMC . Nous avons créé un réseau pancanadien de bornes de recharge rapide pour VÉ, qui offre une borne tous les 250 km ou moins entre Halifax, en Nouvelle-Écosse, et Victoria, en Colombie-Britannique, le long de la route Transcanadienne.

Pour obtenir une vue d’ensemble des bornes de recharge publiques disponibles au Canada, utilisez le localisateur de stations de recharge et de stations de ravitaillement en carburants de remplacement, tenu à jour par Ressources naturelles Canada. Mobilité électrique Canada, un organisme sans but lucratif national fonctionnant par adhésion et voué à l’avancement de la mobilité électrique, tient une liste d’applications et de cartes de bornes de recharge de VÉ.

La météo et la température influent sur l’autonomie

Selon la saison, différents facteurs peuvent influer sur l’autonomie de votre VÉ.

Durant la saison chaude, garez-vous à l’ombre si possible. Il est recommandé de faire le nécessaire pour conserver votre voiture au frais avant de prendre la route. Limitez également l’usage de la climatisation, car elle décharge votre batterie. Essayez de ne pas transformer votre habitacle en réfrigérateur et de ne le climatiser que lorsque vous en avez besoin.

Durant la saison froide, chauffer au maximum et activer le chauffage des sièges peut aussi vider votre batterie. Il peut alors être utile de porter des sous-vêtements longs sous vos jeans lorsque vous sortez.

De petits changements peuvent faire une grande différence

Vous pouvez apporter des changements mineurs, mais importants, à vos habitudes de conduite pour accroître l’autonomie de votre batterie. Si vous conduisez votre véhicule à moteur à combustion de façon écoénergétique, vous reconnaîtrez probablement certains de ces conseils :

  • Allégez votre chargement. Transporter un tas de choses dans votre VÉ peut décharger la batterie plus rapidement.
  • Roulez à vitesse constante. Rouler vite en faisant beaucoup d’accélérations et de décélérations peut vraiment décharger votre batterie. Essayez de maintenir une vitesse constante.
  • En parlant de décélération, profitez du freinage régénératif. Le freinage régénératif capte l’énergie perdue pendant le freinage, puis l’utilise pour recharger la batterie. La plupart des modèles de VÉ vous permettent de gérer ce freinage au tableau de bord.

Pour obtenir d’autres conseils sur la façon d’atténuer l’angoisse de la panne lorsque vous partez en voyage avec votre VÉ, écoutez cette entrevue avec une cliente de Petro-Canada, Marianne Kunic, qui a conduit sa Kia Soul de Sechelt, en Colombie-Britannique, à St. Stephen, au Nouveau-Brunswick.

Qu’en pensez-vous? Êtes-vous prêt à faire de la route avec votre VÉ? Dites-nous dans les commentaires si nous avons aidé à atténuer votre angoisse de la panne!


Célébration du 25e anniversaire de SuperPass

C'était en 1998. On passait beaucoup de temps à débattre si Jack dans le Titanic avait pu avoir sa place sur la porte flottante, à montrer à notre coiffeur des images de Jennifer Anniston pour avoir la coupe de Rachel, et à se demander comment donc utiliser cette nouvelle invention appelée « Google ». À Petro-Canada, nous lancions un nouveau service de carte, qui révolutionnerait la façon dont nos clients commerciaux gèrent leurs entreprises avec nous.

Mais tout d'abord, nous devons revenir quelques années en arrière. Petro-Canada a été fondée en 1975 et a effectué de nombreuses acquisitions au fil des ans : BP Canada, Gulf Canada et PetroFina, pour ne nommer que celles-ci. En plus d'avoir des stations-service, ces entreprises avaient également des clients des ventes en gros qui ont ensuite fait partie du réseau des ventes en gros de Petro-Canada : Petro-Pass.

Notre carte SuperPass de Petro‑Canada

L'un des inconvénients pour nos clients des ventes en gros était que, selon l'établissement visité et les capacités techniques de la marque originale, la technologie qu'ils utilisaient pour faire le plein pouvait varier. Il pouvait parfois s'agir d'une carte perforée, aussi appelée carte Hollerith (nommée en l'honneur de l'inventeur des cartes informatiques perforées), ou de cartes à bande magnétique plus courantes. Les chauffeurs commerciaux qui voulaient se préparer pour toutes les éventualités et avoir accès à un réseau à l'échelle du Canada devaient avoir les deux cartes.

Extérieur du Petro-Pass

En 1998, afin de tirer profit de tout le réseau (ventes au détail et ventes en gros), de mettre à niveau une technologie incompatible, et d'éviter de devoir avoir un portefeuille rempli de cartes, Petro-Canada a créé la carte SuperPass pour les chauffeurs commerciaux. Le réseau Petro-Pass a connu une métamorphose en matière de technologie, la technologie des bandes magnétiques a été introduite dans tous les établissements et la carte SuperPass a été émise pour les membres commerciaux – leur évitant ainsi d'avoir plusieurs cartes sur eux et unissant nos clients des ventes en gros sous une seule marque.

Faire le plein à un Petro-Pass

Vingt-cinq ans plus tard, nous aimons encore innover pour les entreprises canadiennes. Aujourd'hui, notre carte SuperPass, qui est acceptée dans tous les relais routiers et toutes les stations-service Petro-Canada au Canada ainsi que dans plus de 270 établissements aux É.-U. grâce à notre partenariat avec Travel Centers of America, procure aux gestionnaires des petits parcs et des parcs d'entreprises des outils uniques pour les aider à gérer la sécurité et l'efficacité de leurs parcs. Pour célébrer cette étape importante avec nos membres, nous organiserons plusieurs événements pendant l'année :

Concours pour les membres du 18 avril au 23 octobreTous les membres SuperPass auront la chance de gagner un des 25 prix de 5 000 $ en utilisant simplement leur carte pour acheter du carburant durant la période du concours. Nous ferons la promotion de ce concours sur les surmontoirs de distributeur aux établissements de ventes au détail Petro-Canada et aux établissements Petro-Pass partout au Canada, sur les réseaux sociaux et à la radio.

Histoires des membres – SuperPass aide les Canadiens à faire croître leurs activités, et nous voulons raconter leurs histoires. Nous présenterons des membres SuperPass à l'échelle du pays qui dépendent de SuperPass pour exécuter leur travail. Restez à l'affût de leurs histoires sur notre site Web, les éléments d'affichage et les réseaux sociaux.

Partenariats – Nous cherchons toujours des façons d'ajouter de la valeur à SuperPass pour nos membres. Pour la toute première fois, nous proposerons aux membres SuperPass des offres exclusives avec des entreprises partenaires qui vont au-delà de leur achat de carburant. Restez à l'affût de notre site Web et des courriels envoyés aux membres SuperPass pour en savoir plus.

Nous sommes fiers d'être un partenaire fiable qui permet aux entreprises canadiennes de gérer leurs parcs depuis 25 ans et nous sommes impatients de continuer à innover et à les appuyer pour les 25 années à venir!


La Fondation proches aimants Petro-Canada présente les plus récents bénéficiaires d'une subvention nationale

Voici une édition spéciale de Parlons carburant, présentée par la Fondation proches aimants Petro-Canada.

Le mardi 4 avril est la Journée nationale des proches aidants au Canada et c'est l'occasion de souligner l'importance pour reconnaître le travail dans l’ombre non rémunéré des proches aidants ainsi que leur précieuse contribution pour les bénéficiaires de soins, nos collectivités et notre économie.  

Un homme dans la mi-trentaine pousse une jeune fille en fauteuil roulant sur un chemin.

Plus de huit millions de Canadiens apportent un soutien émotionnel, social et financier à leurs proches qui sont malades, blessés, handicapés ou âgés, et ce, sans rémunération. Les proches aidants au Canada fournissent plus de 75 pour cent de l’ensemble des soins prodigués aux patients au Canada et ils se sentent souvent débordés, surmenés et non appuyés pour le travail inlassable qu'ils font chaque jour. Les proches aidants non rémunérés passent en moyenne 19 heures par semaine à fournir des soins, en plus de travailler et d’assumer d’autres obligations familiales.

Chaque année, dans le cadre de notre mission visant à favoriser la sensibilisation à l'enjeu des proches aidants au Canada et à soutenir les proches aidants, la Fondation proches aimants Petro-CanadaMC fournit des subventions à des organismes de bienfaisance canadiens qui soutiennent les proches aidants afin de les aider à financer les ressources et programmes essentiels.

La Fondation proches aimants Petro-Canada a accordé des subventions à 13 organismes de bienfaisance canadiens cette année, pour un total de 1,7 million $ afin de contribuer à relever les défis systémiques dans le domaine des soins dispensés par les proches aidants. Les niveaux de subventions varient d’un organisme à l'autre et reflètent l'ampleur du projet ou du programme pour lequel du financement avait été demandé.   

Les plus récents bénéficiaires d'une subvention nationale sont :

  • SickKids Foundation (Ontario)
  • The Children’s Link Society (Alberta)
  • Family Caregivers of BC
  • Inclusion New Brunswick
  • Seniors Resource Centre Association of Newfoundland & Labrador Inc.
  • Institute for Advancement in Mental Health (Ontario)
  • Families for Addiction Recovery (Ontario)
  • The Princess Margaret Cancer Foundation (Ontario)
  • The Baycrest Foundation (Ontario)
  • Young Caregivers Association (Ontario)
  • Brain Injury Ontario
  • Autism Society Ontario
  • Saskatoon Council on Aging (Saskatchewan)

C'est un honneur de soutenir le travail de ces formidables organismes qui font une différence dans la vie des proches aidants. Leurs efforts sont essentiels pour concrétiser la vision de notre Fondation d’un pays où les proches aidants sont reconnus, valorisés et appuyés.

Visitez notre site Web pour en savoir plus sur ces organismes admirables et suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter and TikTok. Les organismes de bienfaisance enregistrés qui souhaitent obtenir une subvention doivent faire une demande de financement en respectant des exigences liées à l'admissibilité et à l’échéancier.