34 billets dans la catégorie "Comment ça marche?"

Le transfert d'énergie à l'échelle du Canada

Récemment, j'essayais de régler un problème bizarre que j'avais avec mon iPhone (confession embarrassante - mes Bitmojis s'affichaient en format plus petit que ceux de mes amis et ceux-ci se moquaient de moi). J'ai donc fait une recherche dans Internet - qui ne vous fait pas seulement perdre du temps, c'est aussi une source d'information étonnamment très utile. Après une recherche rapide, j'ai trouvé une vidéo explicative très intéressante me montrant comment régler mon problème de Bitmoji. J'aime bien les vidéos explicatives.

Le transfert d'énergie à l'échelle du Canada

C'est la raison pour laquelle j'étais si heureuse quand j'ai vu cette vidéo de la Canadian Geographic Education et de l'Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) appelée « Le transfert d'énergie ». Elle fait partie de QI Énergétique, un programme canadien en ligne qui vise à accroître les connaissances sur l'offre énergétique du Canada.

La vidéo « Le transfert d'énergie » présente un aperçu de la façon dont différents types d'énergie (incluant l'électricité, le gaz naturel et le pétrole) sont déplacés à l'échelle du Canada et livrés à l'endroit approprié. J'ai été particulièrement étonnée par l'illustration du réseau électrique et du réseau pipelinier au Canada. Notre pays est grand et de grandes quantités d'énergie doivent être déplacées sur de très longues distances!

Les autres vidéos explicatives de la série (sélectionnez « FRANÇAIS » dans le coin supérieur droit pour voir la version française du site Web) comprennent « Gérer les changements climatiques et la demande énergétique mondiale » et « Commerce de l'énergie – L'histoire du Canada et des États-Unis ». QI Énergétique propose aussi un questionnaire sur la consommation énergétique personnelle qui vous permet de voir comment vous vous comparez aux autres consommateurs au Canada et dans votre province. Puisque j'essaie de réduire ma consommation d'énergie personnelle et celle de mon foyer, je trouve que l'information du programme QI Énergétique me donne des renseignements utiles sur la façon dont je consomme l'énergie dans le cadre de ma routine quotidienne, ainsi que des occasions d'amélioration.

Avertissement : Suncor, fière propriétaire de Petro-Canada, est membre de l'ACPP.

- Rose R.


Acheter des produits locaux – nos pommes et notre pétrole

Raffinerie en Alberta

Je suis un peu triste que l'été soit fini et qu'il ne reste que quelques jours pour visiter les marchés fermiers. J'aime beaucoup discuter avec les producteurs et connaître la provenance de mes fruits et légumes. L'achat de produits locaux stimule l'économie locale et c'est aussi très agréable de savoir que l'on aide les entrepreneurs agroalimentaires à faire croître leurs entreprises.

Cette approche d'achats de produits locaux ne s'applique pas uniquement aux marchés fermiers. Il s'agit d'une valeur et d'un engagement que Suncor prend au sérieux. Et nous savons que c'est aussi le cas pour vous. Nous avons reçu des questions sur les médias sociaux à propos de la provenance des éléments qui composent notre essence.

À titre de rappel, Suncor exploite des raffineries en Alberta, en Ontario, au Québec et au Colorado. Ces raffineries produisent de l'essence que nous vendons dans nos stations-service au Canada et aux États-Unis. En général, la grande majorité du pétrole qui entre dans la composition de nos produits raffinés provient de l'Ouest du Canada, surtout des sables pétrolifères. Nous utilisons aussi du pétrole en provenance de la côte Est au large de Terre-Neuve et de la mer du Nord.

Concrètement, chaque raffinerie s'approvisionne en pétrole brut auprès de diverses sources :

Montréal
La majeure partie du pétrole reçu à notre raffinerie de Montréal provient de sources du continent nord-américain et le reste provient de la côte Est au large de Terre-Neuve et, parfois, de la mer du Nord.

Sarnia
La majorité du pétrole qui approvisionne la raffinerie de Sarnia provient de l'Ouest du Canada, auquel s'ajoute du pétrole acheté aux États-Unis.

Edmonton
La charge d’alimentation de notre raffinerie d'Edmonton est entièrement tirée des sables pétrolifères, principalement de nos propres activités d'exploitation des sables pétrolifères, mais également de Syncrude et d'autres producteurs dans les régions de Wood Buffalo et de Cold Lake en Alberta.

Commerce City
La majeure partie de la charge d’alimentation de la raffinerie de Commerce City, au Colorado, provient de sources de la région des Rocheuses américaines, à laquelle s'ajoute du pétrole acheté au Canada.

C'est formidable d'avoir autant d'options d'approvisionnement de pétrole locales pour produire de l'essence. Est-ce que l'achat de produits locaux est important pour vous? Faites-nous part de vos commentaires.

- Rose R.


La Suède crée l'Electric Avenue du XXIe siècle

Quand j'étais jeune, on allait chez mes grands-parents à l'Action de grâces et une des rues que l'on empruntait pour s'y rendre s'appelait « Electric Avenue ». Et chaque fois que l'on approchait de cette rue et de la maison de mes grands-parents, on chantait en chœur la chanson d'Eddy Grant. L'Electric Avenue original, qui se trouve dans le quartier South London de Brixton, était à l'origine une rue commerçante, la première à être éclairée à l'électricité à la fin du XIXe siècle.

Un siècle plus tard, la Suède crée sa propre Electric Avenue... mais, cette fois, la rue entière est électrifiée.

“Electric

Dans le cadre de sa stratégie nationale d'innovation, la Suède vérifie l'efficacité de l'électrification des routes. eRoadArlanda,  entreprise qui collabore avec l'Administration suédoise des transports et plusieurs autres partenaires, a encastré un rail électrifié dans une route publique. Lorsqu'un véhicule électrique doté de l'équipement nécessaire circule le long de ce rail, un patin contacteur se déploie pour entrer en contact avec le rail. L'énergie est alors transférée au véhicule et le maintient en mouvement tout en chargeant ses batteries, ce qui élimine la nécessité de s'arrêter à des stations de recharge.

L'essai effectué par eRoadArlanda s'inscrit dans le plan global de l'Administration suédoise des transports en vue de permettre au gouvernement suédois de créer une infrastructure de transport sans combustibles fossiles d'ici 2030. Le transport sur route électrifiée devrait réduire les émissions émanant de combustibles fossiles de 80 à 90 pour cent.

Qu’en pensez-vous? Conduiriez-vous un véhicule électrique sur une route électrifiée? Est-ce une bonne solution au problème des émissions émanant de combustibles fossiles? N’hésitez pas à nous le dire dans la section des commentaires!

- Rose R.


La prévention des fraudes aux distributeurs

Anti-skimming decals

J'ai récemment reçu un appel du service de détection des fraudes de ma banque. À l'autre bout du fil, une voix amicale mais sérieuse m'a demandé : « Avez-vous tenté d'acheter un matelas de 8 800 $ en ligne? » Euh, non. Qui dépense 8 800 $ pour un matelas? Et en ligne? Il s'est avéré que ma carte de crédit avait été compromise. Le service des fraudes n'a pas voulu révéler si ma carte avait été clonée à un restaurant où j'étais récemment allé ou si mon numéro avait été publié quelque part en ligne. Néanmoins, j'ai dû remplir la paperasse requise et attendre ma nouvelle carte de crédit.

Je suppose que c'est seulement l'un des tracas de la vie au 21e siècle, mais le clonage d'une carte de paiement est vraiment un incident désagréable. C'est pourquoi Petro-Canada s'est associée à Échec au crime de Toronto, à l'Association canadienne d'Échec au crime et aux dépanneurs Circle-K (anciennement connus sous le nom des dépanneurs Mac's) pour assurer la protection contre le clonage des cartes de paiement à nos distributeurs.

Le clonage des cartes de paiement est un sérieux problème qui touche l'ensemble de l'industrie pétrolière. En plus des mesures de sécurité cachées déjà en place à Petro-Canada, nous ajoutons également une caractéristique plus visible : des décalcomanies sur l'anticlonage de carte holographiques et de couleur argent placées à des endroits stratégiques. Ces décalcomanies arborent le logo d'Échec au crime et seront placées sur tous les distributeurs de Petro-Canada et Circle-K dans la région du Grand Toronto et partout au Canada.

Si des fraudeurs tentent de trafiquer le lecteur d’un distributeur muni de décalcomanies placées de façon stratégique, elles se briseront et permettront d'alerter visuellement les clients et les employés d'un problème potentiel. Si vous constatez que l'une de ces décalcomanies est brisée, veuillez aviser nos préposés aux stations-service. Ils sont formés pour effectuer des vérifications de maintenance préventive et assurer l'intégrité des distributeurs.

Échec au crime, en plus de soutenir ces décalcomanies, encourage les clients à s'assurer que le lecteur de carte est sécuritaire lorsqu'ils paient au distributeur, en tirant sur le lecteur et en vérifiant que la zone du clavier est bien appuyée contre la console et qu'elle ne bouge pas.

Nous sommes ravis de cette initiative et de notre collaboration avec Échec au crime, Circle-K et nos clients pour prévenir le clonage aux distributeurs.

Avez-vous vu ces décalcomanies sur l'anticlonage de carte à un établissement Petro-Canada près de chez vous?

- Rose R.


Nids-de-poule, pavés, pistes de dérapage : bienvenue dans l'univers des essais de véhicules automobiles

Potholes

Nous avons tous vu des vidéos d’essai de sécurité de véhicules automobiles – la plupart d'entre eux montrent des sacs gonflables qui se déploient devant des mannequins de simulation d'impact au moment où le véhicule percute un mur. Mais jusqu'à cette semaine, je n'avais jamais pensé à l'autre type d'essai : celui moins spectaculaire que les constructeurs automobiles effectuent pour s'assurer que nos voitures s'arrêtent avant de percuter le mur. Au volant, la plupart d'entre nous tentent d'éviter les nids-de-poule et les dérapages sur la chaussée mouillée, et conduisent à une vitesse très inférieure à 190 km/h; mais comme je l'ai lu dans cet article de Driving.ca, les pilotes qui effectuent des essais de sécurité de véhicules automobiles conduisent dans des conditions dangereuses toute la journée. 

Les pistes d'essai de véhicules sont mises en place par les constructeurs automobiles – elles leur permettent de pousser les véhicules à leurs limites afin d'en améliorer la sécurité et la fiabilité. Dans les débuts de l'industrie automobile, les essais de véhicules se faisaient sur les routes publiques, dans la circulation régulière. Mais quand la voiture est devenue plus populaire et que les routes ont commencé à être plus encombrées, les constructeurs automobiles ont dû trouver un autre endroit pour mettre leurs nouveaux modèles à l'essai.

General Motors a inauguré les toutes premières pistes d'essai de véhicules automobiles en 1924, près de Milford, au Michigan. Les pistes d'origine se trouvaient sur un terrain de 1 125 acres et comprenaient une boucle de gravier de 6,4 kilomètres ainsi qu'une ligne droite. Aujourd'hui, ces pistes couvrent 4 000 acres et sont dotées de plusieurs installations, notamment le « Black Lake », une section de bitume qu'on vaporise d'eau pour les essais de dynamique des véhicules. Voici une vue aérienne de l'installation actuelle :

Aujourd'hui, la plupart des constructeurs automobiles ont leurs propres pistes d'essai de véhicules automobiles, qui simulent tous les types possibles de terrains sur lesquels vous pourriez rouler. Les pilotes d'essai suivent des cours de perfectionnement à la conduite automobile avant de se lancer à toute vitesse sur de mauvais terrains, dans de mauvaises conditions, et cela en vue de faire subir à une automobile toute une vie d'abus en quelques mois seulement. Routes de gravier, pistes de dérapage et pistes hors route extrêmes : voilà notamment ce qu'on trouve dans les centres d'essai de véhicules automobiles. Ford a récemment construit une piste de 80 kilomètres à son centre d'essai de Lommel, en Belgique, qui simule les nids-de-poule de 25 pays – des rues pavées de la France aux intersections défoncées de la Chine.

On mène la vie dure à ces véhicules, et on les laisse mouillés – littéralement, car la conduite dans l'eau permet de tester la résistance à la rouille du châssis. Les constructeurs se servent des commentaires des pilotes et de leurs propres analyses pour améliorer la conception de leurs véhicules.

Cette vidéo hilarante de style bande-annonce de film d'action, filmée sur les pistes d'essai de Volvo à Hällered, en Suède, montre différents essais et terrains où les véhicules - et les pilotes d'essai - sont mis à l'épreuve au nom de la sécurité du véhicule.

Comparez ces images de Volvo avec celles-ci, qui montrent des essais de véhicules automobiles au cours des années 1950. Les essais de l'époque étaient plus rudimentaires, mais pas moins rigoureux!

Le travail de pilote d’essai peut sembler très amusant – mais selon le pilote Howard Edmond de Kia, conduire dans des conditions difficiles sept heures par jour, cinq jours par semaine, peut devenir un peu monotone - et peut-être aussi un peu dur pour le postérieur.

Avez-vous déjà visité une piste d'essai de véhicules automobiles? Pilote d'essai de véhicules automobiles est-il un bon emploi selon vous? Dites-le-nous dans les commentaires.

- Rose R.


Le recyclage des véhicules, c’est bon pour la planète et pour le portefeuille

Le recyclage des véhicules

J’ai lu aujourd’hui que les véhicules sont recyclés en moyenne après 11 ans d’utilisation. C’est une bonne nouvelle, car, en 1995, un véhicule était mis au rancart après environ huit ans. C’est pourquoi j’éprouve un peu d’anxiété quand je pense à notre vénérable Chloé, une Saturn Vue qui approche de son dixième anniversaire.

Pour tout vous dire, je redoute le jour où je devrai me débarrasser de Chloé. Elle est si fiable et confortable, sans compter que Saturn ne fabrique plus de voitures, que trouver un véhicule comparable relève du défi. Heureusement, elle est bien entretenue et nous la conduisons avec modération, ce qui fait que nous espérons qu’elle durera plus longtemps que la moyenne des véhicules.

Puis, je me suis posé la question suivante : que fait-on d’un véhicule parvenu à sa fin de vie? Eh bien, on peut le recycler!

Vous pouvez vérifier auprès du fabricant s’il dispose de son propre programme de recyclage; les fabricants offrent souvent des incitatifs, notamment d’importants rabais applicables à l’achat d’un nouveau véhicule, si vous recyclez le vôtre auprès d’eux. Mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous tourner vers Retire Your Ride.

Il s’agit d’un programme national créé par le gouvernement fédéral en 2009 pour inciter les automobilistes propriétaires de véhicules datant d’avant 1995 à retirer de la route les véhicules polluants. Le programme devait prendre fin en 2011, mais il a connu tellement de succès qu’il existe toujours aujourd’hui, mais sa gestion en a été confiée à Automotive Recyclers of Canada.

Comment ça fonctionne? Quand vous voulez vous débarrasser de votre véhicule, vous remplissez une formule sur le site Web de Retire Your Ride et précisez des détails sur le véhicule à confier à un réseau de professionnels locaux du recyclage des automobiles. Chacun de ces professionnels présente une soumission pour votre véhicule et Retire Your Ride vous communique la plus avantageuse. Si vous l’acceptez, on viendra chercher votre véhicule et vous remettra un chèque. Pas mal!

Le processus de recyclage comporte trois volets. Le recycleur :

  • se débarrassera des fluides toxiques ou des pièces du véhicule de façon écologique;
  • récupérera les pièces qui peuvent être réutilisées;
  • recyclera le reste de votre véhicule afin de créer une multitude d’autres objets.

Consultez la page de Responsible Recycling sur le site Web de Retire Your Ride pour en savoir plus sur le recyclage des véhicules.

Vous êtes prêt à mettre votre voiture au rancart? Je comprends, c’est une décision difficile. Mais il vous suffit de commencer par remplir une formule de Retire Your Ride.

Quel a été votre record de longévité pour un véhicule? Avez-vous déjà recyclé un véhicule? Racontez-nous ce qui est arrivé dans la section des commentaires.

- Rose R.

 


Rappel concernant le rendement du carburant : cinq conseils d’entretien pour améliorer l’économie de carburant

Améliorer l’économie de carburant

Nous cherchons tous à économiser de l’essence et avec l’été qui s’achève, Pleins gaz donne cinq conseils d’entretien pour vous aider à améliorer le rendement du carburant et prolonger la vie de votre véhicule.

Vérifiez votre filtre à air. Plus le filtre est propre, plus il y d’air qui arrive au moteur, ce qui optimise le mélange combustible et l’économie de carburant. Vous pouvez consulter le manuel du propriétaire pour savoir à quelle fréquence vous devriez remplacer le filtre. Voici un bon truc pour savoir si le moment est venu de le remplacer : tenez-le dans la lumière et s’il ne laisse pas passer la lumière, il faut le changer. De plus, la plupart des filtres sont de couleur pâle, tout comme le filtre de votre appareil de chauffage. S’il est gris ou noir, vous l’avez deviné, il faut le remplacer.

Vérifiez la pression d’air dans vos pneus. Des pneus correctement gonflés contribuent grandement à l'économie d’essence de votre véhicule. Selon Transports Canada :

« Le sous-gonflement [des pneus] augmente la résistance au roulement, ce qui réduit la durée de la bande de roulement et augmente la consommation de carburant. De plus, le pneu risque d’éclater. En effet, quand un pneu n’est pas assez gonflé, ses flancs plient et se déforment trop. Ces mouvements créent une accumulation de chaleur qui peut causer des dommages sérieux. Un seul pneu sous-gonflé de 56 kPa (8 lb/po2) peut en réduire la durée de 15 000 km et accroître la consommation de carburant de 4 %. »

Vérifiez la pression de vos pneus une fois par mois et assurez-vous qu’ils sont gonflés à la pression optimale recommandée dans votre manuel du propriétaire.

Vérifiez l’huile et le filtre à huile. La fréquence des vidanges d’huile dépend de nombreux facteurs, notamment votre type de conduite et la sorte de véhicule que vous conduisez. Consultez votre manuel du propriétaire pour connaître la fréquence des changements d’huile et assurez-vous d’utiliser le grade d’huile moteur recommandé par le fabricant. Un mauvais grade d’huile peut endommager votre véhicule et nuire à l’économie d’essence.

Vérifiez les câbles de la batterie. S’ils sont corrodés, cela signifie que l’alternateur du véhicule doit fonctionner davantage, ce qui augmente la consommation d’essence. Assurez-vous que les câbles de la batterie sont propres (remplacez-les au besoin) dans le cadre de votre entretien régulier.

Vérifiez le bouchon du réservoir d’essence. Non seulement ce bouchon empêche-t-il la saleté et les débris d’entrer dans le réservoir, mais il empêche également l’essence de s’évaporer dans l’air. S’il est brisé ou que le joint d’étanchéité est endommagé, vous pourriez perdre jusqu’à 3,5 litres toutes les deux semaines. Cela vaut la peine d’investir dans un nouveau bouchon de réservoir.

Purgez les injecteurs de carburant. Les injecteurs de carburant servent à injecter de l’essence dans le moteur et leur propreté influe grandement sur la consommation d’essence de votre véhicule. Des injecteurs encrassés peuvent aussi entraîner des problèmes comme des ratés d’allumage du moteur, un ralenti irrégulier ou même des à-coups à l’accélération. Il n’est pas nécessaire de les nettoyer aussi souvent que vous vidangez l’huile, mais un entretien devrait être fait selon un intervalle de 50 000 à 90 000 km.

Entretenir régulièrement votre véhicule est la meilleure façon d’en optimiser la consommation d’essence. Quand avez-vous fait faire l’entretien de votre véhicule pour la dernière fois? Avez-vous remarqué une différence dans la consommation par la suite?

- Rose R.

 


Les ballades estivales en voiture : Rappel concernant la règlementation sur les sièges d’auto

Rear-facing child safety seat

Il y a quelques semaines, la mère d’un jeune enfant nous conduisait, une autre amie et moi, à une fête. Quelques jours auparavant, elle et moi avons eu la conversation suivante par texto :

Moi : Dis donc, B voudrait également aller à la fête. Est-ce que tu as de la place pour une autre personne?

Elle : Désolée, la place est occupée par le siège d’auto.

Moi : Ah! Bon… on ne pourrait pas…

Elle : On ne pourrait pas quoi? L’enlever? Pas question… l’installation de ce siège a presque mis fin à mon mariage. Ce siège-là reste en place jusqu’à ce mon enfant soit trop grand pour l’occuper.

Moi : C’est bon… je comprends.

Avec le recul, j’aurais dû faire preuve de plus d’empathie. Je n’ai pas d’enfants, mais l’installation dans mon auto d’une plateforme pour empêcher mon vieux chien plein d’arthrite de glisser m’a donné envie de mettre le feu à ce bidule et à mon auto… et cette plateforme est BEAUCOUP moins compliquée à mettre en place.

Étant donné la frustration qu’entraîne la mise en place des sièges pour enfant, je suppose qu’il n’est pas surprenant ¬– comme l’indique cet article de la revue Driving – qu’entre 80 et 90 pour cent des sièges d’auto pour enfants au Canada soient mal installés. De toute évidence, il s’agit d’un problème grave. Au moment de prendre la route pour les vacances estivales, il est bon de s’assurer que le siège pour enfant est installé correctement et conformément à la règlementation en vigueur.

Nous avons déjà abordé le volet sécurité de ces sièges il y a quelques années, mais en préparant cet article, j’ai appris de nouvelles choses.

1. Les sièges pour enfants ont une date d’expiration. Lorsque cette date est échue, le siège doit être remplacé, et ce, même s’il a l’air en bon état et n’a jamais été impliqué dans une collision. Cela peut sembler une grosse dépense de remplacer un siège d’auto qui a atteint sa fin de vie, mais ces sièges peuvent être maltraités par leur petits occupants; compte tenu des dommages causés par le soleil et les rayons UV, l’usure normale et les fréquents changements dans la règlementation sur les sièges d’auto, il est important de respecter leur dates de péremption.

2. Sièges tournés vers l’arrière. Selon cet article du Huffington Post, 75 pour cent des parents aux États-Unis passent trop tôt d’un siège tourné vers l’arrière à un siège tourné vers l’avant. Aux États-Unis, un enfant doit avoir au moins deux ans avant que l’on puisse tourner son siège vers l’avant. En Suède, où le taux de décès sur la route est l’un des moins élevé au monde, les enfants peuvent rester dans leur siège tourné vers l’arrière jusqu’à quatre ans.

Transports Canada recommande de ne pas se fier à l’âge de l’enfant, mais plutôt à sa grandeur et à son poids. Tant que l’enfant répond aux normes du siège tourné vers l’arrière pour ce qui est de sa grandeur et de son poids, il est plus sécuritaire de continuer d’utiliser ce siège même s’il serait plus pratique d’utiliser un siège tourné vers l’avant.

3. Mise en garde. Dans notre article précédent, nous avons dit qu’il est illégal d’importer un siège d’auto des États-Unis. Le code de sécurité pour les sièges d’enfants en vigueur Canada est l’un des plus stricts au monde et plusieurs des constructeurs d’automobiles à l’extérieur du pays ne se conforment pas à ce code. Vous pouvez être mis à l’amende si vous utilisez un siège qui ne porte pas la marque nationale de sécurité. De plus, si vous achetez votre siège à l’extérieur du Canada, vous pourriez ne pas savoir si et quand votre modèle a fait l’objet d’un rappel, ce qui est essentiel à la sécurité de votre enfant. Consultez le site de Transports Canada pour les avis les plus récents sur les sièges d’enfant.

4. Formation gratuite sur l’installation des sièges pour enfants. Vous avez le manuel d’instructions. Vous avez Internet. Vous êtes ingénieur diplômé. Mais il est possible que vous ayez besoin de conseils pratiques pour bien installer votre siège. Réjouissez-vous, car il existe des formations gratuites sur l’installation des sièges partout au Canada. Pour connaître l’endroit le plus près où se donne cette formation, rendez-vous sur le site de Transports Canada.

Voici des conseils généraux de Transports Canada concernant l’utilisation des sièges pour enfants :

  • En vertu de la loi, l’enfant doit être attaché dans un siège ou un dispositif de retenue conçu pour son poids, sa grandeur et son âge. Prenez connaissance des règlements provinciaux/territoriaux pour en savoir plus.
  • Ne soyez pas pressé de faire passer votre enfant à un siège de catégorie supérieure. Tant que le poids et la grandeur de votre enfant sont conformes aux normes du siège, il y est en sécurité.
  • Certains sièges pour enfants peuvent servir à plus d’une étape de croissance. Lisez le manuel du propriétaire de votre siège pour de plus amples renseignements (et vous assurer que vous l’utilisez correctement).
  • Pour qu’une courroie soit bien ajustée, on ne doit pouvoir passer qu’un doigt entre elle et la clavicule de l’enfant.
  • Ne laissez aucun objet non arrimé dans votre véhicule, car cela pourrait frapper un passager en cas d’arrêt soudain.
  • Il peut être dangereux d’utiliser des objets qui ne sont pas fournis avec votre siège d’enfant (ex. une housse, un plateau ou des épaulières). Communiquez avec le fabricant du siège pour savoir s’il est sécuritaire d’utiliser ces articles.
  • Jusqu’à ce qu’il ait atteint l’âge de 12 ans, l’endroit le plus sécuritaire pour un enfant à l’intérieur d’une voiture est la banquette arrière.
  • Avez-vous peiné pour installer un siège d’enfant dans votre voiture

Avez-vous des conseils à donner? Faites-nous-en part dans la section des commentaires!

- Rose R.

 


Conduire hors Canada – les permis de conduire et les voyageurs

les permis de conduire et les voyageurs

L’automne dernier, nous nous préparions à nous rendre en Floride et, au moment de réserver un véhicule, j’ai eu une hésitation. Il me semble qu’il y avait…QUELQUE CHOSE sur les Canadiens qui prennent la route en Floride?

J’avais raison. Il y a quelques années, la Floride est devenu le seul État américain à exiger que les Canadiens aient un permis de conduire international (PCI) en plus de leur permis de conduire provincial. En effet, la loi stipulait que les automobilistes étrangers dont la langue du permis était autre que l’anglais devaient avoir un PCI; les Canadiens ont été pris de court par cette loi et, vous l’imaginez, les « Snowbirds » n’ont pas trop apprécié.

Heureusement, la loi a été abrogée. Désormais, les Canadiens peuvent conduire sur les routes de la Floride avec leur permis de conduire provincial valide. Si vous avez un permis en français, CAA-Québec recommande que vous vous procuriez un PCI si vous avez l’intention de conduire aux États-Unis.

Qu’en est-il à l’extérieur de l’Amérique du Nord? Peu importe la langue de votre permis, si vous prévoyez prendre un volant dans n’importe quel des pays signataires de la Convention sur la circulation routière de 1949, vous devrez demander un PCI avant de quitter le Canada.

À propos, un PCI, c’est quoi? C’est un document qui s’ajoute à votre permis de conduire actuel lorsque vous conduisez à l’étranger. En bref, il s’agit d’une traduction de votre permis canadien qui décrit aux autorités en plusieurs langues le type de véhicule que vous pouvez conduire. Il ne remplace pas votre permis de conduire; si on vous demande de produire votre permis, vous devez présenter votre PCI et votre permis de conduire canadien.

Le CAA est le seul organisme au Canada qui est autorisé à émettre le permis de conduire international et c’est simple d’en obtenir un. Vous devez :

− être âgé de 18 ans ou plus;

− avoir une adresse résidentielle canadienne;

− être détenteur d’un permis de conduire en règle émis par une province canadienne.

Pour obtenir un PCI, vous pouvez remplir une demande en ligne et la soumettre avec les documents exigés moyennant des frais de 25 $ payables à votre club CAA local. Pour en savoir plus sur les PCI, consultez la Foire aux questions sur le permis de conduire international.

Avant de partir, renseignez-vous, car bon nombre de pays qui n’ont pas signé la convention exigent un PCI. D’autres pays, dont le Brésil, vous permettent de conduire avec votre permis canadien (et votre passeport) pendant 180 jours avant d’exiger que vous demandiez un permis de conduire brésilien, bien qu’un PCI est recommandé.

Avez-vous déjà conduit hors du Canada avec un PCI? Parlez-nous-en dans la section commentaires!

- Rose R.


Règlement du stationnement sur rue au Canada : un vrai mélange hétéroclite

Stationnement sur rue

C’est plutôt difficile de stationner dans la rue dans notre quartier à Vancouver. Nous habitons près d’une grande intersection, d’une station du Skytrain et d’un collège communautaire, alors de nombreux navetteurs et étudiants stationnent ici. Nous voyons donc beaucoup de voitures garées de manière « créative », notamment en repoussant les limites stipulées par les règlements. Ajoutons toutefois que ces limites ne sont pas toujours évidentes, particulièrement dans les rues où il n’y a pas de règlement relatif au stationnement.

Nous avons observé une foule de remorquages l’été dernier et nous ne pouvions pas comprendre pourquoi. Tout d’abord, c’était toujours à une intersection en particulier, devant un immeuble d’habitation bas. Il semblait donc que quelqu’un téléphonait pour signaler ces « infractions ». Mais QUELLE était cette infraction?

Eh bien, nous avons découvert de quoi il s’agissait quand la voiture de nos amis a été remorquée un soir où ils nous avaient rendu visite. Nous les avons conduits au bureau de remorquage et constaté qu’ils avaient récolté une contravention pour avoir stationné à moins de six mètres du trottoir d’une intersection.

En manifestant ma colère envers notre voisin si pointilleux, deux autres pensées me sont venues à l’esprit : six mètres (ou plus de 18 pieds), c’est BEAUCOUP. Est-ce que tout cet espace est vraiment nécessaire? Et est-ce la même chose partout? Comme je suis curieux de nature, j’ai fait une recherche (qu’est-ce que j’aurais fait avant l’Internet?). Ce sont les municipalités qui établissent le règlement du stationnement sur rue (à Montréal, le règlement est dicté au niveau des arrondissements). Il y a des ressemblances et des différences d’une ville à l’autre au Canada, qu’il s’agisse du règlement, de l’amende et de la qualité de l’information du site Web.

Voici un échantillon des règlements du stationnement sur rue :

Vancouverpas à moins de six mètres du trottoir d’une intersection ou neuf mètres d’un coin.  (anglais seulement)

Calgary - pas à moins de cinq mètres d’un coin, d’une intersection ou d’un passage pour piétons indiqué.  (anglais seulement)

Toronto - pas à moins de neuf mètres d’une intersection de route.  (anglais seulement)

Monctonrèglement individuel pour chaque rue. Pour vous distraire, lisez l’Annexe R de son règlement de 110 pages. On y trouve chaque rue de Moncton. Exemple : « Rue Price : les deux côtés, à partir d’un point situé à 182,88 mètres à l’est de la promenade Elmwood en allant vers l’est ». 

Charlottetown - pas à moins de 12 mètres d’une intersection désignée.  (anglais seulement)

Reginapas à moins de 10 mètres d’une intersection ou d’un passage pour piétons, et pas à moins de trois mètres de l’intersection d’une ruelle.  (anglais seulement)

Ottawa - pas à moins de neuf mètres d’une intersection.  

On trouve un peu de tout au pays. Si vous vous rendez en voiture dans une nouvelle ville ou que vous y déménagez, ça vaut certainement la peine de vous renseigner au sujet des principaux règlements, notamment celui du stationnement sur rue. Certaines municipalités peuvent se montrer indulgentes envers les visiteurs ou les nouveaux résidents et d’autres, pas tant que ça.

Et si vous déménagez à Charlottetown, sachez qu’en plus de respecter la zone tampon de 12 mètres, vous ne pouvez pas conduire ou faire conduire un traîneau dans n’importe quelle rue, à moins de sonner une cloche qui offre un avertissement suffisant (arrêté relatif à la circulation, partie 8, article 8.2). C’est bon à savoir.

Connaissez-vous d’autres règlements du stationnement sur rue qui vous irritent vraiment? Partagez-les dans la section des commentaires! 

- Rose R.


Sauve qui pneu : quand et où équiper son véhicule de chaînes en hiver

Buying a new car

J’ai vécu toute ma vie au Canada et je n’ai jamais eu à utiliser des chaînes antidérapantes. Si vous ne conduisez pas en montagne ou dans des conditions hivernales extrêmes, il est fort probable que vous n’en ayez jamais utilisé non plus! Mais, dans certaines situations, les chaînes peuvent s’avérer très utiles et c’est bon à savoir même si vous n’avez jamais eu à en monter sur vos pneus.

Qu’est-ce que des chaînes antidérapantes?

Il s’agit d’un ensemble de chaînes que l’on adapte aux pneus d’un véhicule afin d’augmenter la traction sur la glace ou dans la neige. Lorsqu’elles sont utilisées correctement, les chaînes doublent la traction; elle facilitent également le freinage sur la glace et la neige.

Les chaînes antidérapantes sont vendues en paires chez votre fournisseur local d’articles automobiles. Leur configuration varie et certaines sont plus faciles à mettre en place que d’autres. Consultez votre manuel du propriétaire afin de connaître le type de chaînes recommandé pour votre véhicule et assurez-vous de consulter un professionnel avant d’acheter votre premier ensemble.

Lire la suite "Sauve qui pneu : quand et où équiper son véhicule de chaînes en hiver" »


Votre véhicule est embourbé – Conseils pour se sortir du pétrin

Conseils pour se sortir du pétrin
Photo: iStock

Dans certaines régions, il arrive plus souvent que notre véhicule soit pris dans la boue que dans la neige. Tout compte fait, la raison est la même dans les deux cas : le manque d’adhérence des pneus.

Heureusement, sortir de la boue, c’est comme sortir de la neige. Souvenez-vous que dans de telles situations, enfoncer la pédale d’accélération et faire patiner les roues ne feront qu’empirer les choses.

  • Si vous pouvez le faire de façon sécuritaire, sortez du véhicule pour évaluer la situation. Demandez aux passagers de descendre pour alléger le véhicule.

  • Si possible, enlevez la boue à l’avant et à l’arrière des roues motrices (roues avant ou arrière, selon que vous conduisez un véhicule à traction ou à propulsion).

  • En enlevant la boue, remplissez l’espace dégagé de brindilles, de petits morceaux de bois, de cailloux, de litière pour chats, voire des tapis d’autos (côté moquette contre le sol). L’objectif est d’augmenter l’adhérence des pneus.

  • Remontez dans le véhicule. Embrayez la vitesse la plus basse, accélérez ensuite doucement vers l’avant, puis vers l’arrière. Évitez de faire patiner les roues; essayez de trouver de la traction. Si vous avez des passagers ou des spectateurs qui peuvent pousser le véhicule, assurez-vous qu’ils le font en se tenant loin de ce que vous avez déposé sous les pneus; en effet, ces objets pourraient être expulsés par le véhicule en accélération et risquer de blesser quelqu’un.

  • En répétant le mouvement de balancier avant-arrière, vous pourrez réussir à sortir le véhicule de la boue.

Comme dans toute situation d’urgence impliquant des véhicules, la sécurité doit être le facteur le plus important. Si vous êtes trop embourbé ou que personne ne peut sortir du véhicule de façon sécuritaire pour évaluer la situation, mieux vaut appeler l’assistance routière.

Vous avez d’autres conseils à formuler pour des situations semblables? Faites-nous-en part dans la section des commentaires!

- Rose R.

 


Économie de carburant : mythes et réalités

Économie de carburant : mythes et réalités

Nous avons souvent parlé du rendement énergétique dans notre blog depuis son lancement il y a sept ans, mais nous n’avons jamais vraiment abordé certaines idées reçues sur l’économie de carburant dans la culture populaire.

Dans l’optique de rétablir les faits sur la façon d’optimiser la consommation de carburant de votre véhicule, nous allons en finir ici avec quelques-uns des mythes les plus tenaces.

Mythe : Plus le véhicule est petit, meilleure est l’efficacité énergétique

Réalité : La grosseur demeure importante, mais grâce aux plus récentes technologies et aux nouveaux matériaux plus légers, certains des derniers modèles de plus grandes dimensions ne consomment pas vraiment plus que les petites voitures

Mythe : Gonfler ses pneus au-delà de la pression normale permet d’améliorer la consommation

Réalité : Les pneus influent effectivement sur l’efficacité énergétique. En fait, pour chaque tranche de cinq livres par pouce carré (psi) de perte de pression, la consommation peut augmenter de 2 %. D’autre part, gonfler ses pneus à une pression supérieure à la normale réduit la maniabilité de la voiture et nuit au confort de roulement, sans compter que le pneu peut éclater.

Assurez-vous que vos pneus sont toujours gonflés à la pression recommandée. Consultez notre article sur le gonflage des pneus. Vous y trouverez des conseils sur la façon de garder vos pneus à la bonne pression.

Mythe : Gonfler ses pneus à l’azote plutôt qu’à l’air comprimé permet d’obtenir une plus faible consommation de carburant

Réalité : Dans le cas des avions de ligne et des voitures de course, il est avantageux d’utiliser de l’azote pur parce que ce gaz permet de mieux prévoir le rendement du pneu à des températures extrêmes. Mais l’azote n’apporte pas grand-chose à votre berline. L’efficacité énergétique dépend de la pression dans vos pneus; si vos pneus sont gonflés à la bonne pression, le rendement est optimal.

Mythe : Le régulateur de vitesse permet d’économiser SYSTÉMATIQUEMENT du carburant

Réalité : Il est vrai que rouler à une vitesse constante et éviter les accélérations et les freinages brusques peuvent aider à améliorer l’efficacité énergétique. On peut donc affirmer que le régulateur de vitesse atteint cet objectif… sur terrain plat. Cependant, si vous roulez sur un terrain vallonné, ce dispositif peut faire accélérer votre véhicule plus vite que si vous contrôliez vous-même votre vitesse en tenant compte de la pente. En conclusion, utilisez le régulateur de vitesse, mais n’en soyez pas accro, en particulier en région montagneuse!

Mythe : Mettre la transmission au point mort pour descendre une côte en roue libre réduit la consommation de carburant

Réalité : On croit à tort qu’en mettant la transmission au point mort et en descendant en roue libre, on coupe l’alimentation du moteur et la voiture cesse de consommer de l’essence. Mais en réalité, dans les voitures d’aujourd’hui, c’est seulement le système de distribution qui s’arrête; le moteur continue de brûler de l’essence comme s’il tournait au ralenti à un coin de rue. Par conséquent, cette mesure n’apporte aucun gain d’efficacité.

Mythe : Profiter de l’aspiration derrière un gros camion aide à réduire sa consommation

Réalité : Il est prouvé scientifiquement que le phénomène d’aspiration est efficace. Les cyclistes et les patineurs de vitesse savent en profiter, mais rouler tout près d’un gros camion est extrêmement dangereux. Il ne sert à rien de mettre en péril sa sécurité et celles des autres pour sauver vraisemblablement quelques sous seulement.

Mythe : Il existe des gadgets efficaces pour économiser le carburant

Réalité : Ionisateurs de moteur, aimants de canalisation d’essence, additifs pour l’essence, nous aimerions tous dénicher le truc miracle, mais l’efficacité de ces produits pour réduire la consommation de façon significative n’a jamais été prouvée.

En fait, il n’y a pas de secret pour réduire sa consommation d’essence. Il n’y a que des pratiques éprouvées que vous pouvez adopter comme l’entretien régulier du véhicule et un style de conduite adapté. À ce propos, consultez notre tableau Comment économiser sur l’essence.

Vous avez trouvé d’autres mythes dans vos recherches sur la façon d’améliorer l’économie de carburant? Faites-nous-en part dans la section des commentaires!

- Rose R.


Couple ou puissance : quelle est la différence?

La fin de semaine dernière, je regardais avec admiration le nouveau camion de mon voisin. Après un magasinage intensif, il avait enfin déniché le véhicule parfait et mourait d’envie de m’expliquer comment il avait pris sa décision.

Pour ce faire, il a utilisé de nombreuses données techniques sur le moteur de son véhicule de rêve, notamment en ce qui a trait à son couple et sa puissance supérieurs. Je hochais la tête pour avoir l’air de comprendre tout en pensant : « Quelle est la différence entre le couple et la puissance? »

Heureusement, je ne suis pas la première personne à se poser cette question et des experts autrement plus compétents dans le domaine de l’automobile se sont penchés sur le sujet.

Le lien ci-dessous mène à une vidéo expliquant les bases et les aspects plus techniques différenciant le couple de la puissance – leur fonctionnement et leurs répercussions sur les performances du véhicule (anglais seulement):

Lorsque vous magasinez une voiture, le couple et la puissance sont-ils vos premiers critères? Faites-nous en part dans la section commentaires.

- Rose R.

 


Jeu sur la conduite hivernale

La conduite hivernale
Photo: iStock

L’hiver est arrivé en force et l’heure est venue de mettre en application votre expérience de la conduite hivernale. Voici un petit jeu qui vous aidera à découvrir le genre de conducteur que vous êtes en hiver :

1. On peut se passer d’une mise au point hivernale de son véhicule…

a) quand on en a fait la mise au point en été

b) on ne doit jamais se passer d’une mise au point hivernale

c) lorsque l’Almanach du peuple prévoit un hiver doux

2. Le bon moment pour mettre ses pneus d’hiver…

a) je n’en mets pas, car j’ai des pneus pour toutes saisons

b) environ une semaine après la première neige

c) lorsque la température se maintient constamment sous 7 oC

Lire la suite "Jeu sur la conduite hivernale" »