De l'Halloween au changement d'heure – conseils sur la conduite sécuritaire en automne
Célébration du jour du Souvenir avec Yvette Yong - athlète FACE, olympienne et réserviste navale

Effectuer la transition à un VÉ – Entrevues avec Paul Raszewski et David Bennett

J'adore les critiques en ligne, particulièrement lorsque je magasine une nouveauté technologique. De mon ventilateur oscillant à ma batterie de cuisine en passant par mon téléviseur, j'ai effectué des recherches pour tout et passé au peigne fin une multitude de publications sur divers sites. Les gens qui publient des critiques sont souvent précis et généreux en matière d'information, ce que j'apprécie énormément.

Cependant, il est parfois nécessaire de discuter avec une personne qui est déjà passée par le processus de recherche et d'achat, particulièrement lorsqu'il s'agit d'un achat aussi important dans sa vie que celui d'un véhicule. En outre, si vous envisagez d'effectuer la transition d'un véhicule à essence à un véhicule électrique, il est encore plus utile de discuter avec quelqu'un qui est passé par là.

J'ai récemment discuté avec Paul Raszewski et David Bennett. Paul est un agent immobilier et le cofondateur de TEVA – la Toronto Electric Vehicle Association (anglais seulement), un organisme dédié à la promotion, l'éducation et l'adoption relatives au transport électrique. David est un employé de Suncor à Fort McMurray et un passionné de VÉ. Je leur ai demandé à tous deux de me parler de leur histoire avec les VÉ, des surprises en cours de route et des conseils pour les personnes qui songent à effectuer la transition.

PC : Parlez-moi un peu de votre histoire avec les VÉ.

Paul : Je suis passionné des nouvelles technologies et j'étais curieux à propos des voitures électriques – c'était en 2011. Au Canada à l'époque, on avait le choix entre trois voitures : la Volt de Chevrolet, la Leaf de Nissan et l'i-MiEV de Mitsubishi. J'ai choisi l'i-MiEV parce que c'était l'option la moins coûteuse à ce moment. Depuis, nous avons eu six différents VÉ; il y en a actuellement trois dans la famille. Nous avons eu des modèles entièrement électriques, des modèles hybrides rechargeables et des modèles hybrides avec prolongateur d'autonomie. Lorsque j'ai eu l'i-MiEV, je l'utilisais seulement en ville et non pour les longs déplacements. Mais la technologie a tellement évolué! Ma voiture actuelle, l'e-tron d'Audi, peut parcourir plus de 400 km par charge.

L'e-tron d'Audi de Paul à une borne de recharge rapide de Petro-Canada
L'e-tron d'Audi de Paul à une borne de recharge rapide de Petro-Canada

David : Nous étions en vacances en famille et mon fils a dit qu'il aimerait faire un tour de Tesla. Soit dit en passant, il est impossible d'effectuer un essai de Tesla le jour même; il faut réserver un copilote. Mais nous avons réservé le copilote et nous avons enfin effectué le tour. Le fait de la conduire a réellement ébranlé mes idées préconçues à propos des VÉ. Il y a énormément de technologie à bord. Et l'accélération est incroyable! Lorsqu'on appuie sur l'accélérateur, c'est comme si on y était déjà. Après avoir effectué l'essai, nous étions emballés. Nous avons acquis une Tesla en 2018 et je l'utilise comme moyen de transport quotidien depuis trois ans et demi. Nous avons également un véhicule à essence, mais nous utilisons principalement la Tesla.

La Tesla de David à une borne de recharge
La Tesla de David à une borne de recharge

PC : Y a-t-il quelque chose qui vous a surpris? Que ce soit lors de l'achat du véhicule ou dans le cadre de la conduite quotidienne?

Paul : J'ai été surpris par le manque de connaissances des concessionnaires qui vendent des VÉ. Lors de mon premier achat, il fallait assurément faire ses propres recherches. Aujourd'hui c'est un peu mieux, mais ce n'est toujours pas parfait. Par exemple, les vendeurs ne sont souvent pas au courant de la façon dont on peut trouver une borne de recharge. Ils vous diront d'utiliser le GPS de la voiture. Mais les applications sont beaucoup plus utiles – elles vous montrent non seulement où se trouvent les bornes de recharge, mais également le mode de paiement. C'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons créé la TEVA – pour contribuer à renseigner les concessionnaires et les conducteurs à propos de tout ce qui concerne les VÉ.

David : Quelques petites choses. Tout d'abord, le processus d'achat de la Tesla. J’ai travaillé à un important concessionnaire automobile et il y avait un processus clairement défini pour l'achat d'une voiture. Avec la Tesla, c'était très différent. Je me suis rendu en ligne, j'ai choisi mes options et j'ai cliqué sur « acheter ». Après que la banque a appelé pour confirmer le financement, la Tesla a été livrée à notre porte à Fort Mac. C'était assez formidable; le « frunk » (c'est ainsi qu'ils nomment le coffre avant) était rempli de ballons et il y avait des biscuits ainsi qu'un message personnel d'Elon Musk.

L'autre élément qui m'a surpris est la façon dont j'ai modifié ma conduite et mes déplacements en général. Je n'effectue plus de dépassements sur l'autoroute – j'active simplement le régulateur et je conduis à une vitesse constante. C'est beaucoup plus détendu. Il en va de même avec les déplacements. Il y a plus de planification lors des longs déplacements, puisque je dois m'assurer que je sais où se trouvent les bornes de recharge. Et quand nous voyageons en famille, c'est très différent. Lorsque nous nous arrêtons pour effectuer une recharge, nous sortons et découvrons de nouveaux endroits dans la ville où nous nous trouvons. Nous allons dîner ensemble et nous nous promenons. C'est plus long, mais plus agréable.

PC : Avez-vous essayé les bornes de recharge rapide de Petro-Canada? Avez-vous des commentaires?

Paul : Oui, je les utilise beaucoup, que ce soit à Toronto ou lorsque j'ai effectué un voyage à travers le pays. J'utilise également l'application VÉ de Petro-Canada. Pendant mon voyage, certaines des bornes de recharge étaient brisées, alors ce serait bien de rappeler aux propriétaires des stations de le signaler lorsque leur borne de recharge est hors ligne ou non disponible. Cependant, lorsque nous avons été en mesure de les utiliser, nous avons pu effectuer une recharge de 150 kW. Signaler un problème lié à une borne de recharge est aussi passablement compliqué. Dans l'application Electrify, il y a un bouton permettant de signaler un problème. J'aimerais voir cette fonction ajoutée à l'application PC.

L'intérieur de l'e-tron d'Audi de Paul à une borne de recharge rapide de Petro-Canada
L'intérieur de l'e-tron d'Audi de Paul à une borne de recharge rapide de Petro-Canada

David : Pas encore. Comme nous ne voyageons pas beaucoup ces temps-ci, notre borne de recharge à la maison suffit. Nous avons hâte de conduire jusqu'à Halifax et le réseau de PC nous permettra de le faire. J'aimerais qu'il y ait davantage de bornes de recharge rapide entre Fort Mac et Edmonton. Il y a seulement la borne de recharge lente à Athabasca. Ce serait bien de pouvoir prendre la Transcanadienne électrique jusqu'aux sables bitumineux. D'ajouter plus de bornes de recharge ici. Le Tesla Owners Club of Alberta organise de grands rallyes aux endroits où il y a des bornes de recharge; ce serait formidable de voir 100 propriétaires prendre l'autoroute 63 jusqu'à Fort Mac, se rendre dans le nord pour prendre des photos!

L'intérieur de la Tesla de David lors d'un voyage en famille
L'intérieur de la Tesla de David lors d'un voyage en famille

PC : En terminant, avez-vous des conseils pour les conducteurs qui pensent à effectuer la transition à un VÉ?

Paul : Tout d'abord, ne laissez pas le coût vous faire peur. Même si le coût initial est plus élevé, le coût à long terme est beaucoup mieux. L'essence par rapport à l'électricité – vous économiserez. Aucune vidange d'huile, un entretien des freins moins fréquent – les frais d'entretien à long terme sont plus avantageux. Deuxièmement, il existe une communauté de propriétaires de VÉ qui peuvent vous soutenir – ils sont là.

Paul et son fils, Paul Jr. – cofondateurs de la TEVA
Paul et son fils, Paul Jr. – cofondateurs de la TEVA

David : À moins d'avoir les moyens financiers et d'être prêt à acheter, ne faites pas l'essai! C'est une expérience si formidable que vous ne pourrez plus vous la sortir de la tête. Et cela ruinera votre expérience avec les autres véhicules. Lorsque je suis retourné à mon véhicule à essence après l'essai, c'était si simpliste que j'ai eu l'impression de revenir 20 ans en arrière. C'est vraiment une expérience accrocheuse.

David et sa famille à l'usine de Tesla en Californie
David et sa famille à l'usine de Tesla en Californie

~|~

Paul et David – merci infiniment d'avoir pris le temps de partager votre expérience des VÉ avec nos lecteurs! J'ai transmis vos commentaires sur l'application et le réseau des bornes de recharge rapide de Petro-Canada à l'équipe VÉ. Chers lecteurs, y en a-t-il parmi vous qui envisagent d'effectuer la transition à un VÉ prochainement? Parlez-nous de votre processus et posez vos questions dans les commentaires!

~Kate T.

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.