Remettre en question les idées reçues – Une entrevue avec Shannon Wing dans le cadre de la Journée internationale des femmes
Prendre soin de ceux qui prennent soin des autres – la Fondation proches aimants Petro-Canada

Soutien d'un avenir sobre en carbone grâce aux essais de diesel renouvelable hydrotraité de Petro-Canada

Puisque j'écris pour un blogue appelé Parlons carburant, on pourrait penser que j'en sais davantage sur l'évolution du carburant. Mais pour être franche, je me concentre plus sur des choses comme la sécurité en matière de conduite ou les progrès de l'infrastructure urbaine. J'étais donc ravie de discuter avec l'équipe des carburants renouvelables de Petro-Canada et d'en apprendre davantage à propos d'un programme pilote passionnant et novateur entrepris en Colombie-Britannique et portant sur l'utilisation du diesel renouvelable hydrotraité (aussi appelé DRH).

Tout d'abord, un peu d'information sur le biodiesel, un diesel sobre en carbone utilisé depuis de nombreuses années. Il s'agit d'un carburant de rechange biodégradable, utilisé dans les moteurs diesel et fabriqué à partir de charges d'alimentation renouvelables comme les huiles végétales, les huiles de cuisson usagées ou les graisses animales. La production du biodiesel est un processus chimique qui produit une molécule oxygénée appelée ester méthylique d’acide gras (EMAG).

En vue de soutenir son engagement à faire partie de la solution globale pour répondre à la demande d'énergie (elle a en effet construit la Transcanadienne électrique!) et réduire l'empreinte carbone du système de transport, Petro-Canada explore les avantages de l'utilisation de mélanges à teneur plus élevée de diesel renouvelable hydrotraité (DRH) pour les clients commerciaux. Le DRH utilise comme charge d'alimentation les mêmes matières renouvelables que celles que l'on retrouve dans le biodiesel, mais il est produit à l'aide d'un processus de raffinage chimique appelé hydrotraitement, qui comprend le traitement de la charge d'alimentation avec de l'hydrogène à une température et une pression élevées. Ce processus élimine plus d'impuretés que celui utilisé pour le biodiesel et il est semblable à celui utilisé pour produire les carburants classiques, et donc les propriétés chimiques du DRH sont similaires à celles du diesel de pétrole classique. Cette similarité signifie qu'une entreprise peut passer facilement du diesel ordinaire au DRH sans devoir apporter d'importants changements à ses activités actuelles.

Un technicien de BCIT travaille sur un moteur dans le cadre des essais en laboratoire du DRH
Un technicien de BCIT travaille sur un moteur dans le cadre des essais en laboratoire du DRH

Le diesel renouvelable présente plusieurs avantages sur le plan de l'environnement, y compris la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de gaz d'échappement, ainsi que la réutilisation des déchets (évitant ainsi leur enfouissement), de même que sur le plan opérationnel comme une diminution des coûts de maintenance et une amélioration de la longévité de l'équipement.

Afin de soutenir ses clients commerciaux, Petro-Canada teste l'utilisation de mélanges à teneur plus élevée de DRH, en commençant avec certains clients de parcs de véhicules routiers, ainsi que certains parcs municipaux et applications hors route dans la province de la Colombie-Britannique. Son programme d'essais liés au DRH inclut des tests en laboratoire et sur le terrain pour des résultats sur les plans de l'exploitation, du rendement et des émissions en vue de soutenir les clients dans leur transition à un carburant plus durable, tout en favorisant la continuité et la croissance des activités.

Vous avez des questions à propos du biodiesel ou du DRH? Dites-le-nous dans les commentaires et nous pourrons y répondre dans une prochaine publication!

~ Kate T.

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.