À tous nos lecteurs... Joyeuse fête de l’Action de grâces

Semaine nationale de la sécurité des jeunes au volant – #LaVitesseNestPasUnJeu

Je me souviens quand j'ai reçu ma première contravention pour excès de vitesse. Je revenais à l'université avec un ami après un séjour à la maison pour l'Action de grâce. Je n'avais qu'un permis d'apprenti à l'époque et j'avais l'obligation d'être accompagné par un conducteur titulaire d'un permis sur le siège du passager. C'était le cas, mais il dormait. L'officier qui m'a arrêté nous a réprimandés tous les deux - et à juste titre - moi pour excès de vitesse et mon ami pour ne pas avoir porté attention à ma conduite.

La chose la plus importante dont je me souviens à propos de la contravention, c'est à quel point j'ai été surpris de faire de l'excès de vitesse. Tout sur la conduite semblait nouveau - je ne savais donc pas quelle était l'impression de conduire à 80 ou à 100 km/h. Je suis sûr que toute personne ayant plus de 20 ans d’expérience de conduite peut en témoigner, vous savez quand vous faites de la vitesse. Mais en tant que nouveau conducteur, je n'avais tout simplement pas cette expérience.

Adolescente, obtenir les clés de la voiture

Tant de choses sur la conduite viennent avec l'expérience. C’est pourquoi nous devons accorder une attention particulière aux nouveaux conducteurs et nous assurer qu’ils bénéficient du soutien dont ils ont besoin. Parachute, un organisme de bienfaisance national canadien voué à la prévention des blessures, organise une campagne annuelle de sensibilisation aux problèmes de sécurité des jeunes au volant.

#LaVitesseNestPasUnJeu

Le thème de sa campagne 2020 se déroulant du 18 au 24 octobre est #LaVitesseNestPasUnJeu. Les accidents de la route sont la deuxième cause de décès chez les jeunes au Canada. Les jeunes sont tués dans des accidents à un taux plus élevé que tout autre groupe d'âge de moins de 80 ans. Les jeunes conducteurs (âgés de 16 à 24 ans) tués dans une collision sont plus susceptibles d'avoir fait de l'excès de vitesse au moment de l'accident que les autres groupes d'âge.

Si vous avez un adolescent dans votre vie, assurez-vous de discuter avec lui de l'excès de vitesse et des autres causes de distraction au volant comme le téléphone, l'alcool et la consommation de cannabis. La GRC a compilé une excellente liste de conseils à partager avec votre adolescent pour aider à réduire la distraction au volant (de bons conseils dont nous devons d'ailleurs tous nous souvenir!), notamment :

  • Établissez votre trajet d’avance.
  • Rangez votre téléphone cellulaire.
  • Avisez vos passagers.
  • Évitez de manger et de boire en conduisant.
  • Maintenez le volume de la musique ou de la radio à un niveau raisonnable.
  • Effectuez votre toilette personnelle à la maison et non en conduisant.

Ils ont également offert un certain nombre d'autres ressources pour entamer des conversations productives avec des adolescents sur la distraction au volant, y compris des plans de cours pour les élèves de 11e et 12e année.

MADD Canada communique des idées et des stratégies sur la façon d'avoir des conversations difficiles avec votre adolescent sur la conduite, l'alcool et les drogues :

Faites savoir aux adolescents que leur sécurité passe avant tout, en particulier lorsque vous abordez des problèmes plus difficiles liés à la consommation d'alcool et à la marijuana. Faites-leur savoir qu’ils peuvent compter sur vous pour les aider s’ils sont préoccupés par leur propre sécurité ou celle d’un ami.

Donnez l'exemple en agissant de manière responsable quant à votre propre consommation d'alcool et d'autres drogues. Si vous choisissez de boire de l'alcool, reportez-vous aux Directives de consommation d'alcool à faible risque du Canada et discutez de la façon dont vous les mettez en pratique pour gérer votre propre consommation.

Reconnaissez que des expériences et des erreurs se produisent. En comprenant que le cerveau d'un adolescent - en particulier les zones en charge du contrôle des impulsions - est encore en développement, vous serez en mesure de mieux comprendre pourquoi votre adolescent peut se placer dans des situations à risque. Aidez votre adolescent à réfléchir à une erreur pour en faire une occasion d'apprentissage, mais assurez-vous d'attendre d'être à la fois calme et prêt à discuter rationnellement d'un problème.

Découvrez les dix stratégies de MADD Canada dans leur trousse de mesures pour les parents pour aider les adolescents à prendre de bonnes décisions concernant les drogues, l'alcool et la conduite automobile (en anglais seulement).

Comment parlez-vous à vos enfants de la distraction ou de la conduite avec facultés affaiblies? Faites-nous part de vos histoires dans la section des commentaires.

~ Kate T.

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)