Protéger et mobiliser les collectivités grâce à l'art urbain
Dix ans plus tard et nous sommes encore là

Garder la tête froide durant ses déplacements

Il y a quelque temps, ça me prenait 30 minutes pour me rendre au travail et en revenir. C'était le cas du moins la plupart des jours. Parfois, si je quittais 10 minutes plus tard que d'habitude, ces dix minutes se transformaient en 20 minutes supplémentaires et ajoutaient du stress à mon trajet. Quitter plus tard signifie que plus de gens sont sur les routes, s'inquiètent d'arriver en retard et essayent d'arriver au travail à l'heure. Inévitablement, certains d'entre eux conduisent comme des fous.

Quand cela se produit, je tente de garder mon calme, ce qui n'est pas facile. Voir d'autres automobilistes effectuer des manœuvres dangereuses uniquement pour devancer un autre véhicule m'incite encore plus à garder mon calme et, idéalement, ma bonne humeur. Garder la tête froide lors de ses déplacements quotidiens (et arriver au travail dans de bonnes dispositions) exige habituellement un investissement corporel, intellectuel et émotionnel. Voici quelques-unes des stratégies que j'utilise :

Respiration. Nous en avons déjà parlé dans un article précédent - Inspirez lentement par le nez pendant cinq secondes. Retenez votre respiration pendant trois secondes. Expirez en pinçant les lèvres, lentement et doucement, pendant sept secondes. Répétez l'exercice.

Rouler ou laisser tomber les épaules. Une des choses que la pratique du yoga m'a apprises, c'est que lorsque les épaules sont hautes ou voûtées, on se sent plus stressé. Essayez de relâcher les épaules au volant. Et si vous vous sentez en sécurité et à l'aise, roulez les épaules vers l'arrière une ou deux fois. Cela fera du bien.

Hydratation. Auparavant, j'avais besoin d'un café pour aller au travail. Un jour, sur le conseil d'une amie, je suis passé à l'eau légèrement citronnée (elle a aussi recommandé d'y ajouter des tranches de concombre, comme au spa). J'ai trouvé ça tellement rafraîchissant que j'ai commencé à combler mon besoin en caféine une fois arrivé au bureau.

Apprenez une langue au lieu d'écouter un livre audio. Plusieurs de mes amis adorent écouter un livre audio au volant. Pour ma part, je trouve ça endormant. À la place, j'écoute un disque pour apprendre une langue, surtout un disque qui porte sur les compétences conversationnelles. J'ai ainsi l'esprit plus éveillé que si j'écoutais un livre audio.

Concentrez-vous sur la gratitude. Rouler sur la 401 n'est pas propice à la méditation profonde, mais je trouve que prendre le temps d'être reconnaissant est une façon agréable de passer le temps quand on conduit. Cela diminue la frustration lorsqu'un autre chauffeur n'apprécie pas la sagesse derrière la technique d'insertion tardive en fermeture éclair; c'est difficile de perdre patience lorsqu'on dresse la liste des choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants.

Comment gardez-vous la tête froide lors de vos déplacements? N’hésitez pas à nous faire part de vos conseils dans la section des commentaires!

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)