Previous month:
mai 2019
Next month:
juillet 2019

0 billets

Les bornes de recharge pour véhicules électriques touchent plus que les conducteurs

Nous avons annoncé l’installation de nos premières bornes de recharge pour véhicules électriques depuis quelques mois. Les bornes de recharge rapide pour véhicules électriques à nos stations à Milton, en Ontario, sont les premières d’un réseau de plus de 50 bornes installées d’un océan à l’autre cette année.

Petro-Canada - les bornes de recharge rapide pour véhicules électriques

Ce projet touche plus que les conducteurs. Les propriétaires et les exploitants des stations où des bornes de recharge sont mises en place sont prêts à prendre part à l’aventure. Nous avons parlé avec Mathi Valautham, l’exploitant de la station à Milton :

« J’étais si content d’apprendre que c’est à notre station que seraient installées les premières bornes de recharge rapide pour véhicules électriques de notre réseau. Au début, nous avions quatre à cinq clients par jour, mais ce nombre s’est rapidement multiplié. C’est un apprentissage pour moi, car il s’agit d’une offre tout à fait nouvelle pour mes clients. Mais je suis déterminé à m’informer davantage sur les véhicules électriques et leur recharge, puisque je crois qu’ils feront partie de l’approche de demain en matière de mobilité au Canada ».

Découvrez ce que Mathi, ainsi que le chef de projet et un de nos experts en technologie ont à dire dans la vidéo ci-dessous.

Avez-vous essayé la borne de recharge à Milton? N’hésitez pas à partager votre expérience dans la section des commentaires!

– Braden H.


Stations Petro-Canada et Premières Nations : un partenariat fructueux et une source de fierté

Dans un récent article Parlons carburant, j'ai traité du sujet des propriétaires locaux de stations Petro-Canada qui, en plus d'exploiter leur commerce, apportent beaucoup à leur collectivité. Certains construisent des terrains de jeux, d'autres inspirent des immigrantes à devenir entrepreneures et d'autres encore se consacrent à des causes caritatives.

Et dans le cas des stations Petro-Canada exploitées par les Premières Nations, cette vocation communautaire est encore plus manifeste. La Nation Ochapowace a récemment ouvert une station Petro-Canada à Pilot Butte, en Saskatchewan (anglais seulement), notre 30e dont le propriétaire-exploitant est une Première Nation. Nous en tirons beaucoup de fierté.

Tk’emlúps Petro-Canada
Photo : Gracieuseté de Tk’emlúps Business Development

La Nation Tk’emlúps te Secwepemc (TteS) a été une des premières à se lancer dans l'aventure, dans la région de Kamloops en Colombie-Britannique. En 2012, la Kamloops Indian Band Development Corporation (KIBDC) s'est associée à Suncor pour ouvrir la station Tk’emlúps Petro-Canada, là où se trouvait déjà un poste d'essence. Florissant, l'établissement a reçu en 2014 le prix de l'entreprise autochtone de l'année de la Chambre de commerce de Kamloops (anglais seulement).

J'ai eu le plaisir d'interviewer la chef (Kukpi7) de la Nation Tk’emlúps, Rosanne Casimir, sur la fonction économique et sociale de la station Tk’emlúps Petro-Canada pour la Nation.

Chief/Kukpi7 Rosanne Casimir
Chief/Kukpi7 Rosanne Casimir - Gracieuseté de Tk’emlúps te Secwepemc

Q. Quels étaient vos objectifs lorsque vous avez décidé d'ouvrir une station?
R. Nous souhaitions faire un investissement dont le rendement serait maximal et qui offrirait une occasion de croissance. Nous voulions aussi créer des emplois pour nos membres. Ce partenariat avec une entreprise reconnue comme Petro-Canada nous a aidés à établir de solides relations avec les membres de la Nation TteS.

Q. Comment la station s'intègre-t-elle dans votre plan de développement économique?
R. Nous voulons générer des revenus qui peuvent être réinvestis dans de nouvelles occasions d'affaires dans l'intérêt de nos membres, et la station Tk’emlúps Petro-Canada apporte une contribution à cet objectif. Notre plan économique prévoit aussi l'ouverture de commerces pour satisfaire les besoins des touristes et pour améliorer les perspectives d'emploi localement. La station Tk’emlúps Petro-Canada répond aussi à ces attentes. Durant notre PowWow, l'achalandage quotidien à la station est incroyable. Nous pouvons servir des milliers de clients en une journée.

Q. Que signifie cet établissement pour la collectivité?
R. Nos membres sont fiers d'être employés par nos entreprises et d'avoir ainsi un lien avec de grandes sociétés comme Suncor et Petro-Canada. Nous sommes aussi ravis de la propriété collective d'une entreprise prospère reconnue par la Chambre de commerce de Kamloops et par la BC Achievement Foundation (anglais seulement) qui lui a accordé, en 2016, le prix de l'entreprise de l'année parmi les entreprises appartenant à la collectivité (anglais seulement).  De plus, la station Tk’emlúps Petro-Canada offre à nos jeunes autochtones des occasions d'emploi au niveau débutant qui les aident à réussir leur plan de carrière.

Vidéo sur la remise du prix au poste d'essence/lave-auto Tk'emlúps Petro-Canada par la BC Achievement Foundation.

Q. Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter sur votre Nation et (ou) l'entreprise?
R. Nous sommes heureux que Petro-Canada respecte notre culture en créant des initiatives à l'intention des peuples autochtones. Que ce soit sous forme de bourses d'études ou de contributions à un parc culturel, ces programmes favorisent l'établissement de relations solides entre nos membres, les peuples autochtones et Petro-Canada. En ce qui concerne la station Tk’emlúps Petro-Canada, tous les revenus sont recyclés dans la croissance et dans des programmes et des services destinés aux membres de la Nation TteS. Nous sommes très fiers de ce que nous bâtissons pour l'avenir.

Merci, chef Casimir, d'avoir pris le temps de nous parler de la réussite de l'entreprise Tk’emlúps Petro-Canada et de ses retombées positives sur la Nation Tk’emlúps te Secwepemc (TteS).

- Rose R.


L’Écorandonnée de l’AJAC rend visite à l’Alberta

Les vacances estivales sont à nos portes, ce qui annonce la visite estivale annuelle de ma belle-mère également. À cette occasion, je cherche toujours des endroits amusants à visiter. Nous avons fait des voyages à Kelowna et Victoria, mais il est peut-être temps d’aller un peu plus loin. C’est le moment de visiter l’Alberta.

l’Écorandonnée annuelle de l’Association des journalistes automobiles du Canada

Comme par hasard, l’Écorandonnée annuelle de l’Association des journalistes automobiles du Canada aura lieu en même temps. Et cette année, l’événement se déroulera en Alberta! En consultant leur itinéraire, j’ai constaté qu’ils visiteront quelques endroits fantastiques :

L’Écorandonnée annuelle de l’AJAC met en vedette un éventail de véhicules écologiques, notamment des véhicules 100 % électriques, des véhicules hybrides rechargeables et conventionnels, des véhicules électriques à hydrogène, des groupes motopropulseurs alimentés au diesel et différents véhicules à essence très écoénergétiques. Chaque année, ils choisissent une nouvelle région du pays pour essayer un certain nombre de véhicules. L’an dernier, l’événement a eu lieu au Nouveau-Brunswick. La randonnée de cette année en Alberta comprend 20 véhicules écologiques différents; vous pouvez consulter la liste complète sur leur site Web.

Le parcours en Alberta sera de 920 km. En plus d’essayer une variété de véhicules, les journalistes participants vont aussi tenter de remporter le chandail vert, remis au conducteur ayant la meilleure conduite écologique de l’Écorandonnée. Les journalistes recueillent également des statistiques réelles relatives à la conduite et à l’économie d’essence sur ces véhicules écologiques, qu’ils partagent par la suite aux consommateurs par l’entremise de leur plateforme. Si vous ne connaissez pas l’Écorandonnée, visionnez la vidéo de l’AJAC sur l’événement de l’année dernière qui s’est déroulé au Nouveau-Brunswick (anglais seulement).

Cette année, Petro-Canada est un fier commanditaire de l’Écorandonnée de l’AJAC. Nous sommes impatients d’accueillir les participants à notre station de Canmore et de discuter de nos nouvelles bornes de recharge rapide de VÉ. De plus, certains membres de nos équipes prendront part à la randonnée. Vous pouvez consulter leur page Instagram pour voir quelques photos en direct de la route.


La prudence au volant pour cet été

La première longue fin de semaine de l’été n’est-elle pas formidable? La Journée nationale des patriotes a inauguré la saison estivale il y a quelques semaines et nous nous préparons maintenant pour la Saint-Jean-Baptiste, la fête du Canada, le congé civique et la fête du Travail. Beaucoup de plaisir et de bons moments en perspective. Toutefois, ces longues fins de semaine, et la conduite estivale en général, comportent des conditions spéciales dont les conducteurs devraient tenir compte lorsqu’ils se rendent à destination.

route d'été en Nouvelle-Écosse

Par exemple, les conducteurs transportent plus d’équipement, que ce soit sur le toit de leur voiture ou dans une remorque. L’année dernière, sur le chemin vers Kelowna, un véhicule récréatif circulant sur une autre voie à une distance de quelques voitures a heurté une bosse et deux vélos installés sur un support à l’arrière sont tombés. Ils ont atterri sur l’autoroute. Plusieurs voitures, y compris la nôtre, ont fait des manœuvres pour les éviter. Nous avons eu très peur et c’est un miracle qu’il n’y ait pas eu d’accident. MEC a publié un excellent article sur le transport sécuritaire d’un kayak sur un toit et CAA-Québec donne de bons conseils sur la conduite sécuritaire avec une remorque.

Les charges que nous transportons ne sont pas le seul élément dont il faut tenir compte. Lorsque nous sommes en vacances, nous avons tendance à être de bonne humeur, ce qui nous pousse à conduire de manière un peu moins prudente; nous perdons notre concentration et ces égarements passagers peuvent provoquer des accidents. Nous prenons également plus de risques, comme ne pas attacher notre ceinture de sécurité. Vous connaissez déjà les excuses : « Ce n’est qu’une route rurale peu empruntée » ou « Je veux être à l’aise pendant mon long voyage ». Si vous avez besoin d’un rappel, CAA offre un aide-mémoire sur les rudiments de la ceinture de sécurité

Finalement, le textage au volant demeure un très gros problème, peu importe la saison. CAA met en lumière des faits sur la question qui portent à réfléchir :

  • Quand vous prenez cinq secondes pour lire un texto à 90 km/h, c’est comme si vous parcouriez la longueur d’un terrain de football les yeux bandés.
  • Près de 26 % des accidents de voiture sont causés par l’utilisation du téléphone, y compris avec la fonction mains libres. (Conseil canadien de la sécurité)
  • D’après les estimations, les conducteurs qui utilisent leur téléphone au volant ne voient que 50 % de l’information présente dans leur environnement de conduite. (Conseil canadien de la sécurité, 2012)

Par conséquent, il vaut mieux confier son téléphone à un passager ou le ranger dans la boîte à gants jusqu’à ce qu’on arrive à destination. Restez à l’affût sur les routes cet été et arrivez à destination en toute sécurité!

- Rose R.