Previous month:
août 2015
Next month:
octobre 2015

0 billets

Sondage mensuel : le nom de modèle d’un véhicule influence-t-il votre décision de l’acheter?

le nom de modèle d’un véhicule influence-t-il votre décision de l’acheter?

On dit qu’on ne devrait pas donner à nos enfants ou à nos animaux de compagnie un nom que l’on serait gêné de crier encore et encore dans un terrain de jeu. Mais est-ce que cela s’applique à votre voiture? Évidemment, vous ne criez pas le nom de votre voiture tous les jours; mais si quelqu’un vous demandait quelle voiture vous conduisez, seriez-vous gêné de dire que c’est une Saab Quasimodo (nom fictif)?

La dénomination des véhicules peut s’avérer périlleuse pour les constructeurs. Certains noms peuvent être suggestifs et dangereux, comme la Shelby Cobra ou la Rolls-Royce Phantom. Ils peuvent aussi être étonnants, comme c’est le cas pour la Studebaker Dictator ou la Geely Beauty Leopard. Sans compter que la signification des noms peut changer selon la langue, comme Mazda l’a découvert en lançant son modèle « Laputa » en Espagne.

Certains fabricants d’automobiles délaissent les noms évocateurs au profit d’appellations plus pratiques et informatives. À cet effet, Jalopnik a déjà publié un billet hilarant sur les 20 noms de véhicule les plus informatifs de tous les temps. Voici un extrait :

« Nom du véhicule : Toyota Truck Description du véhicule : Il s’agit d’un camion construit par Toyota. »

Bon nombre de fabricants de voitures optent pour une appellation alphanumérique (ex. : Infiniti FX35) tant pour éviter les problèmes linguistiques que pour donner l’illusion que chacun de leurs véhicules a un côté sportif. Je comprends l’idée, mais le nom QZ34234oi12 est-il aussi évocateur que celui de Sunfire? Les appellations alphanumériques peuvent être plus sûres, mais elles ne marqueront pas la conscience publique autant que Mustang ou Beetle.

La parole est à vous! Croyez-vous que le nom du véhicule que vous conduisez indique le genre de conducteur que vous êtes? Un joli nom vous inciterait-il à acheter une voiture? Un nom bizarre aurait-il l’effet contraire? Participez à notre sondage ci-dessous!

Comment s’appelle votre véhicule actuel? Aimez-vous ce nom? Dites-nous-le dans la section des commentaires.

- Rose R.


Les pires routes du Canada selon le CAA – résultats de 2015

Les pires routes du Canada

En avril, nous avons publié un billet sur la campagne annuelle des pires routes selon le CAA, organisme qui convie les automobilistes à leur dire quelles sont les pires routes dans leur région.

Cette campagne se distingue pour deux raisons :

1. Nous aimons tous nous plaindre de la qualité de routes que nous empruntons.

2. Le CAA transmet l’information aux autorités locales et déclare que, à ce jour, 90 pour cent des routes figurant sur la liste annuelle sont réparées ou ajoutées au calendrier des réparations. Pas trop mal!

Voici le classement des pires routes en 2015 selon le CAA :

Provinces atlantiques (Î.-P.-E., Terre-Neuve et Labrador, Nouvelle-Écosse et Nouveau-Brunswick) : La Gillis Point East Road de Washabuck Centre, en Nouvelle-Écosse s’est de nouveau classée au premier rang cette année. La Charters Settlement Road (Charters Settlement, au Nouveau-Brunswick) a terminé au deuxième rang, tandis que la Marble Mountain Road (River Denys, en Nouvelle-Écosse) vient au troisième rang. Voir les sept autres routes des provinces atlantiques qui ont suivi et voir des données à jour sur les réparations.

Québec : C’était la première fois que le CAA Québec participait à la campagne des pires routes et il n’a pas encore publié ses résultats. Cela ne devrait pas tarder; voici leur site.

Ontario : Après avoir occupé le premier rang pendant trois ans, la rue Dufferin se classe cette année au troisième rang. Les deux pires routes de l’Ontario se trouvent à Timmins : le boulevard Algonquin West vient au premier rang, suivi du boulevard Algonquin Est. Cette année, plus de 2 000 routes ont été suggérées en Ontario. Pour voir le reste des 10 pires routes de l’Ontario, rendez-vous à la page du CAA de cette province

Manitoba : La lauréate de l’année dernière, St. James Street à Winnipeg, se classe deuxième cette année, mais la Ness Avenue de Winnipeg conserve la troisième place. Au premier rang, on retrouve la Manitoba 280 à Gillam. Pour voir le reste des 10 pires routes du Manitoba, rendez-vous à la page du CAA de cette province.

Saskatchewan : La gagnante de l’année dernière, la Saskatchewan 24 à Leoville, ne s’est même pas classée parmi les dix premières cette année! Les trois pires routes de la Saskatchewan en 2015 sont :

  • Saskatchewan 354, à Dilke
  • Saskatchewan 4, à Val Marie
  • Saskatchewan 322, à Silton

Vous trouverez sur le site du CAA Saskatchewan, les sept autres pires routes de la province pour cette année.

Colombie-Britannique et Yukon: Aucun changement depuis notre dernier billet paru en avril; la période de vote pour cette région n’a pas encore été annoncée. Continuez de vérifier sur leur site. Quelle que soit cette période, je serai fin prêt à voter! En 2014, les trois pires routes de la Colombie-Britannique étaient :

  • Silver Star Road, à Vernon
  • Westside Road, à West Kelowna
  • Cosens Bay Road, à Coldstream

Avez-vous participé à la campagne des pires routes de votre région cette année? Votre choix se retrouve-t-il dans les listes ci-dessus? Dites-nous-le dans la section des commentaires!

- Rose R.


Rappel concernant le rendement du carburant : cinq conseils d’entretien pour améliorer l’économie de carburant

Améliorer l’économie de carburant

Nous cherchons tous à économiser de l’essence et avec l’été qui s’achève, Pleins gaz donne cinq conseils d’entretien pour vous aider à améliorer le rendement du carburant et prolonger la vie de votre véhicule.

Vérifiez votre filtre à air. Plus le filtre est propre, plus il y d’air qui arrive au moteur, ce qui optimise le mélange combustible et l’économie de carburant. Vous pouvez consulter le manuel du propriétaire pour savoir à quelle fréquence vous devriez remplacer le filtre. Voici un bon truc pour savoir si le moment est venu de le remplacer : tenez-le dans la lumière et s’il ne laisse pas passer la lumière, il faut le changer. De plus, la plupart des filtres sont de couleur pâle, tout comme le filtre de votre appareil de chauffage. S’il est gris ou noir, vous l’avez deviné, il faut le remplacer.

Vérifiez la pression d’air dans vos pneus. Des pneus correctement gonflés contribuent grandement à l'économie d’essence de votre véhicule. Selon Transports Canada :

« Le sous-gonflement [des pneus] augmente la résistance au roulement, ce qui réduit la durée de la bande de roulement et augmente la consommation de carburant. De plus, le pneu risque d’éclater. En effet, quand un pneu n’est pas assez gonflé, ses flancs plient et se déforment trop. Ces mouvements créent une accumulation de chaleur qui peut causer des dommages sérieux. Un seul pneu sous-gonflé de 56 kPa (8 lb/po2) peut en réduire la durée de 15 000 km et accroître la consommation de carburant de 4 %. »

Vérifiez la pression de vos pneus une fois par mois et assurez-vous qu’ils sont gonflés à la pression optimale recommandée dans votre manuel du propriétaire.

Vérifiez l’huile et le filtre à huile. La fréquence des vidanges d’huile dépend de nombreux facteurs, notamment votre type de conduite et la sorte de véhicule que vous conduisez. Consultez votre manuel du propriétaire pour connaître la fréquence des changements d’huile et assurez-vous d’utiliser le grade d’huile moteur recommandé par le fabricant. Un mauvais grade d’huile peut endommager votre véhicule et nuire à l’économie d’essence.

Vérifiez les câbles de la batterie. S’ils sont corrodés, cela signifie que l’alternateur du véhicule doit fonctionner davantage, ce qui augmente la consommation d’essence. Assurez-vous que les câbles de la batterie sont propres (remplacez-les au besoin) dans le cadre de votre entretien régulier.

Vérifiez le bouchon du réservoir d’essence. Non seulement ce bouchon empêche-t-il la saleté et les débris d’entrer dans le réservoir, mais il empêche également l’essence de s’évaporer dans l’air. S’il est brisé ou que le joint d’étanchéité est endommagé, vous pourriez perdre jusqu’à 3,5 litres toutes les deux semaines. Cela vaut la peine d’investir dans un nouveau bouchon de réservoir.

Purgez les injecteurs de carburant. Les injecteurs de carburant servent à injecter de l’essence dans le moteur et leur propreté influe grandement sur la consommation d’essence de votre véhicule. Des injecteurs encrassés peuvent aussi entraîner des problèmes comme des ratés d’allumage du moteur, un ralenti irrégulier ou même des à-coups à l’accélération. Il n’est pas nécessaire de les nettoyer aussi souvent que vous vidangez l’huile, mais un entretien devrait être fait selon un intervalle de 50 000 à 90 000 km.

Entretenir régulièrement votre véhicule est la meilleure façon d’en optimiser la consommation d’essence. Quand avez-vous fait faire l’entretien de votre véhicule pour la dernière fois? Avez-vous remarqué une différence dans la consommation par la suite?

- Rose R.

 


Se mettre à jour sur les nouvelles règles du code de la route dans votre secteur

Règles du code de la route

Cet été, en Colombie-Britannique, la loi Gardez la droite, laissez passer les autres (Keep Right Let Others Pass) est entrée en vigueur. Bien que je ne pense pas que nous soyons des monopolisateurs de la voie de gauche, se rappeler de garder la droite n’est pas toujours évident. Qu’implique la loi exactement? Voici une description tirée du site Web TranBC :

« La nouvelle loi interdit d’utiliser la voie de gauche, sauf si un automobiliste :

  • rattrape et dépasse un autre véhicule
  • se déplace à gauche pour permettre aux autres véhicules de s’engager dans la circulation
  • se prépare à tourner à gauche
  • dépasse un véhicule officiel arrêté avec des lumières clignotantes rouge, bleu ou jaune, tel un véhicule de police, une ambulance, une dépanneuse, un véhicule de maintenance ou de construction. »

En règle générale, ma tendre moitié et moi utilisons la voie de droite sauf si nous dépassons un autre véhicule, mais j’avoue que parfois la voie de gauche est tentante, surtout si vous voulez éviter de suivre un gros camion ou quand personne dans la voie de droite ne maintient une vitesse constante. Mais rester dans la voie de droite en vaut la peine parce que conduire dans la voie de gauche est passible d’une amende de 167 $ et de la perte de trois points d’inaptitude.

Cette semaine, plusieurs nouvelles règles de la route entrent aussi en vigueur en Ontario. Voici un aperçu :

Conduite inattentive : De nombreuses provinces ont resserré leurs règles sur la conduite inattentive cette année et, depuis le 1er septembre, l’Ontario impose les amendes parmi les plus salées du pays. L’ancienne amende pour la conduite inattentive était d’environ 200 $ mais, depuis le 1er septembre, si vous êtes coupable de conduite inattentive, l’amende pourrait atteindre 1 000 $ (selon votre dossier de conduite) et vous perdriez trois points d’inaptitude. Si vous avez un permis G1 ou G2, celui-ci pourrait être suspendu sur-le-champ.

Dépassement et « emportiérage » des cyclistes : Les automobilistes doivent laisser une distance de un mètre lorsqu’ils dépassent un cycliste. La non-conformité pourrait entraîner une amende de 110 $ et la perte de deux points d’inaptitude; ou une amende de 180 $ et la perte de deux points d’inaptitude pour ne pas avoir laissé une distance de un mètre lors du dépassement d’un cycliste dans une zone de sécurité communautaire. Si vous ouvrez la porte de votre véhicule près d’un passage cycliste sans regarder au préalable, vous pourriez être passible d’une amende de 300 $ à 1 000 $ et perdre trois points d’inaptitude.

Changer de voie : À compter du 1er septembre, vous devrez ralentir et changer de voie lorsque vous verrez un véhicule d’urgence arrêté avec ses lumières clignotantes rouge et bleu ou une remorqueuse avec ses lumières clignotantes jaune. Le non-respect de cette règle pourrait entraîner une amende de 490 $ et la perte de trois points d’inaptitude.

L’Ontario apportera d’autres changements à ses règles de la route que vous devriez peut-être connaître, en particulier celles-ci :

Passages pour piétons : Selon le ministère des Transports, presque la moitié des décès de piétons surviennent aux intersections. Afin de rendre les routes plus sécuritaires pour les piétons, une nouvelle loi sur les passages pour piétons entrera en vigueur en janvier 2016. Vous devrez attendre que les piétons aient complètement traversé la rue à un passage pour piétons ou écoliers avant de traverser l’intersection. Nous ne connaissons pas encore le montant des amendes ou le nombre de points d’inaptitude qui seront imposés, mais vous devriez commencer à adopter ce comportement dès maintenant.

L’Ontario n’est pas la seule province à sévir, particulièrement contre la conduite inattentive. En mars dernier, en Alberta, l’assemblée législative a voté une augmentation du montant de l’amende pour la conduite inattentive, qui passe de 172 $ à 250 $, et la perte de 3 points d’inaptitude. Nous ignorons quand cette loi entrera en vigueur. Consultez la loi de l’Alberta ici.

Au Manitoba, depuis le 1er juillet, les automobilistes sont passibles d’amendes beaucoup plus sévères pour la conduite inattentive – une amende d’au moins 200 $ et une impressionnante perte de cinq points d’inaptitude. Les amendes pourraient être plus élevées, selon le dossier de conduite et le nombre de points d’inaptitude perdus. Le Manitoba a également resserré ses lois sur la conduite avec facultés affaiblies; les automobilistes qui sont arrêtés alors qu’ils conduisent avec les facultés affaiblies sont maintenant passibles d’une suspension du permis de conduire de trois jours (auparavant 24 heures).

Au Québec, en avril dernier, le nombre de points d’inaptitude retirés pour conduite inattentive est passé à quatre. Cela entraîne une énorme répercussion sur les nouveaux conducteurs qui, au Québec, n’ont que quatre points d’inaptitude sur leur permis – ils pourraient donc perdre leur droit de conduire après une seule infraction. Les amendes pour une première infraction commencent à 115 $.

Cet été, l’Île-du-Prince-Édouard a augmenté le montant des amendes pour conduite inattentive – elles sont maintenant les plus élevées du Canada. Elles sont passées de 250 $ – 500 $ à 500 $ – 1 200 $, et les points d’inaptitude sont passés de trois à cinq.

La Nouvelle-Écosse est également plus sévère cette année avec la conduite inattentive. Les contrevenants pourraient être passibles d’une amende pouvant atteindre 578,95 $, selon le nombre d’infractions à leur dossier.

Que pensez-vous de ces nouvelles règles du code de la route? Croyez-vous qu’elles pourraient aider à améliorer la sécurité sur nos routes? Dites-le nous dans les commentaires.

- Rose R.