Retour à l’école de conduite : sécurité 101
Retour des véhicules diesel

Transmission manuelle : l’économie d’essence est-elle au rendez-vous?

Voiture manuelle
Photo: iStockphoto

Lorsque j’ai suivi mes cours de conduite à 17 ans, mon moniteur Darryl avait deux obsessions : l’intrigue des Misérables et les leviers de vitesses. Pendant que, à contrecœur, il montrait aux adolescents à conduire la vieille guimbarde à transmission automatique de l’école de conduite, il m’a confié qu’il rêvait d’ouvrir sa propre école spécialisée dans les véhicules à transmission manuelle et qu’il l’appellerait « Standard of Excellence ».

Selon lui, les voitures à transmission manuelle sont plus agréables à conduire et sont plus faciles à contrôler sur la route. Mais je trouvais tout ça trop compliqué. J’en avais déjà plein les bras avec une voiture automatique et je n’écoutais donc pas le charabia de Darryl sur les rapports d’engrenages, l’embrayage et l’injuste traitement accordé à Jean Valjean pour me concentrer à éviter les arbres et les piétons.

Comme l’écrivait Julie S., collaboratrice à Pleins gaz, dans son billet intitulé « L’art perdu de la conduite manuelle », Darryl avait raison. Les avantages de la transmission manuelle vont au-delà de l’agrément de conduite:

Plusieurs personnes oublient les véritables atouts économiques associés à une voiture manuelle : Comparativement aux automatiques, les transmissions manuelles sont souvent moins dispendieuses et entraînent de meilleures économies de carburant.

Les voitures qui en sont équipées tirent une partie de leur « sobriété » du fait qu’elles n’ont pas de convertisseur de couple qu’on retrouve dans les véhicules automatiques. Quoique bien pratique pour changer automatiquement les rapports, ce convertisseur n’est pas très économique. Les conducteurs de voitures manuelles peuvent économiser encore plus de carburant en passant tôt au rapport supérieur et en rétrogradant le plus tard possible, de manière à maintenir le régime du moteur plus bas que ne le ferait une transmission automatique – généralement entre 1 200 et 1 500 tours/minute. Dans cette plage, le moteur force moins que dans une plage supérieure.

Selon une étude faite par Consumer Reports, la conduite manuelle peut réduire la consommation d’essence jusqu’à 5 mi/g (47,04 l/100 km) – assez impressionnant. Certes, les transmissions manuelles ne sont pas pour tout le monde; moins répandues que les transmissions automatiques, elle ne sont généralement offertes que sur les petites voitures ou les modèles sport, elles exigent davantage d’intervention du chauffeur (surtout dans la circulation lourde) et vous devrez probablement vous inscrire à l’école Standard of Excellence.

Malheureusement, il semble que le rêve de Darryl ne se soit pas réalisé, mais il existe des ressources pour ceux qui veulent essayer une transmission manuelle. Si vous êtes prêt à relever le défi, le jeu peut en valoir la chandelle, tant sur le plan économique que sur celui de l’agrément de conduite!

Voici une vidéo de la section Automobile du Globe and Mail; vous y apprendrez certains rudiments de la conduite d’une voiture manuelle, ce qui vous donnera un avant-goût de ce qui vous attend. De plus, selon Wired Magazine, un ingénieur de Ford aurait mis au point un levier de vitesses vibrant indiquant aux novices de la transmission manuelle quand changer de vitesse. Ingénieux!

Conduisez-vous une voiture manuelle? Trouvez-vous cela économique? Faites-le-nous savoir!

- Rose R.

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Andrei

Si on calcule le temps passé dans les embouteillage dans la région de Montréal, il me paraît quasi-impossible de faire de l'économie du carburant avec une voiture manuelle.
Et même si on réussit à le faire, tu vas briser ta transmission manuelle beaucoup plus rapidement que celle automatique.
En plus, en considérant le nombre de pentes...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.