Previous month:
juillet 2012
Next month:
septembre 2012

0 billets

Régler ses rétroviseurs pour éliminer l’angle mort

Si vous avez acheté une voiture neuve au cours des trois dernières années, vous conduisez peut-être un véhicule équipé d’un système de détection dans l’angle mort. Le système s’active lorsque vous changez de voie et vous indique (au moyen d’un clignotant ou d’une vibration dans le volant) si une voiture se trouve dans votre angle mort. C’est un système très utile pour éviter les accidents sur une grand-route très achalandée!

Ce système ainsi que la caméra arrière montée sur les nouveaux modèles peuvent vraiment aider à accroître la sécurité, et c’est très bien. Mais que peuvent faire tous les autres conducteurs dont le merveilleux véhicule automobile n’offre pas ces caractéristiques de pointe? Ou tous ceux qui, parce qu’ils ont vu Terminator 2 un peu trop souvent, commencent à avoir peur de trop se fier à ce type de technologie?

Eh bien, heureusement, la Society of Automotive Engineers (SAE) a formulé des recommandations sur le réglage des rétroviseurs latéraux qui permettent d’éliminer pratiquement tout angle mort. Avec ces réglages, le conducteur n’a plus à regarder au-dessus de son épaule gauche en changeant de voie, et on peut bien se passer des systèmes complexes de détection des véhicules dans l’angle mort.

Cette image provenant du magazine Car and Driver [en anglais seulement] montre les réglages de rétroviseurs latéraux approuvés par la SAE et la façon dont ils aident à donner une meilleure vue de la route.

PumpTalkPost_08_23_2012_PHOTO
Image: Car and Driver

Si vous avez l’habitude de voir le côté de votre propre voiture dans votre rétroviseur latéral, le nouveau réglage demandera une certaine adaptation. Cependant, il vaut la peine de l’essayer car il peut améliorer la sécurité et réduire le nombre d’accidents.

Votre voiture est-elle équipée d’un système de détection des véhicules dans l’angle mort? Ou pensez-vous faire l’essai de ces nouveaux réglages de rétroviseurs? Dites-nous-le dans la section Commentaires.

- Rose R.


Où la route vous mènera-t-elle cet été?

Sur l'autoroute
Photo: iStockphoto

Quand j’étais enfant, tous les étés, mes parents, mon frère et moi montions dans notre Plymouth Reliant rouge 1984 et prenions la route d’Edmonton à Kelowna pour aller rendre visite à mes grands-parents. Nous n’avions pas l’air climatisé dans la voiture et nous suffoquions sous une chaleur torride, mais le splendide panorama montagneux (et les oursons de gélatine au vrai jus de fruit de Three Valley Gap) compensaient pour l’inconfort.

Nous n’avions ni vidéo ni de système de jeu dans l’auto à cette époque. Mon frère et moi passions le temps à lire, à dormir, à nous donner des coups discrètement et à forcer papa à dévier de sa route une fraction de seconde en criant « une chute » chaque fois qu’on en voyait une (et des chutes et cascades… il y en avait presque tous les tournants).

Je garde un souvenir impérissable de ces voyages en voiture et, dès qu’on entre dans l’été, j’ai envie d’aller chercher mon oreiller préféré et ma pelle pour jouer dans le sable et de prendre la route. Laquelle? Probablement la route 1, la fabuleuse transcanadienne.

Cette année, la transcanadienne célèbre son 50e anniversaire. Comme son nom l’indique, la route transcanadienne traverse le pays d’un océan à l’autre en passant par les dix provinces. La section principale s’étend sur 8 030 km, ce qui en fait une des routes nationales les plus longues du monde (seules la route 1 en Australie et la route transsibérienne sont plus longues).

Pour souligner cet événement marquant, le journaliste et auteur Mark Richardson – avec un peu de soutien du CAA – parcourra la transcanadienne de St. John's à Victoria cet été, dans une camaro jaune, rien de moins! Durant son périple transcanadien, Mark rédigera une chronique sur le temps qu’il passe sur la route avec son fils (Tristan, âgé de 12 ans, s’est joint à son père pour le voyage il y a quelques semaines).

Les articles de Mark comprennent de magnifiques photos, des anecdotes fascinantes sur les débuts de la route transcanadienne, des observations sur l’état actuel de la route et des environs, des interviews avec des passionnés de l’automobile et de la route, des concours pour les lecteurs et des histoires de lecteurs qui ont vécu l’expérience de la transcanadienne. Tristan écrit aussi un petit mot sur ses meilleurs moments pour chaque tronçon de la route. Un périple familial!

Le voyage de Mark est très inspirant pour tous les adeptes de la route, sans compter qu’il donne de bons conseils sur les choses à ne pas manquer tout le long de la route. Vous pouvez suivre son périple en ligne sur le site de McLean's et sur son compte Twitter personnel.

Où la route vous mènera-t-elle cet été? Roulerez-vous sur la transcanadienne? Transmettez-nous vos histoires et vos conseils sur les voyages en voiture dans la section Commentaires!

- Rose R.


La permutation des pneus

La permutation des pneus
Photo: iStockphoto

L’entretien constitue le plus important facteur de longévité de votre véhicule. Même si vous louez votre véhicule pour une période minimale de 36 mois, vous devez quand même en faire l’entretien pour qu’il roule bien.

Nous avons déjà abordé plusieurs aspects de l’entretien d’un véhicule :

Aujourd’hui, il sera question de la permutation des pneus. Nous tenterons de répondre aux questions les plus courantes à ce sujet.

Pourquoi devrait-on faire la permutation des pneus régulièrement?

Ce sont vos pneus qui assurent le contact avec la route, sans eux… vous n’irez nulle part! Si vous avez un véhicule à traction, ce sont vos roues avant qui assurent la plus grande partie du freinage et supportent la plus lourde charge. Par conséquent, les pneus montés à l’avant s’usent environ deux fois plus vite que les pneus montés à l’arrière. La permutation est donc certainement une bonne façon de prolonger la durée de vos pneus.

Saviez-vous qu’un pneu doit toujours être monté du même côté du véhicule?

La façon dont un pneu s’use peut dépendre de la suspension et de la géométrie du véhicule. Une permutation latérale pourrait donc soumettre le pneu à des tensions excessives et entraîner une usure prématurée. Par ailleurs, certains pneus sont dits unidirectionnels, c’est-à-dire qu’ils sont conçus pour tourner toujours dans le même sens. Dans ce cas-ci également, une permutation latérale ou diagonale (p. ex. du côté conducteur avant au côté passager arrière) est à éviter puisque le pneu devrait tourner dans un sens inverse et pourrait s’endommager. Bien sûr, il faut aussi tenir compte du type de transmission : traction, propulsion, 4x4, intégrale, etc., et aussi des spécifications du fabricant du pneu. Si vous faites vous-même la permutation des pneus et que vous n’êtes pas certain de la façon de procéder, effectuez la permutation de l’avant à l’arrière.

À quelle fréquence devez-vous faire la permutation des pneus?

Entre 10 000 et 15 000 km, selon le type de véhicule et les conditions de conduite. Consultez le guide du propriétaire pour connaître l’intervalle recommandé.

Une bonne façon de ne pas oublier de permuter les pneus est de le faire toutes les deux vidanges d’huile, dans la mesure où vous faites régulièrement vos vidanges d’huile bien sûr! Lisez notre article pour comprendre pourquoi les vidanges d’huile sont si importantes.

Et puisque vos pneus sont démontés pour la permutation, profitez-en pour inspecter les freins. Lisez notre article intitulé Tout sur les freins pour plus de détails.

Faites-vous régulièrement la permutation de vos pneus? La faites-vous vous-même ou la confiez-vous à un professionnel?

- Julie S.


Au frais l’été – et sans tourner au ralenti

Stop Idling
Photo: iStockphoto

Nous sommes allés au parc en voiture avec le chien l’autre jour pour jouer au soleil, et nous avons remarqué en stationnant (à l’ombre, quelle chance!) une camionnette qui tournait au ralenti dans le stationnement. Nous avons présumé que le conducteur, qui était seul, venait d’arriver et n’avait pas encore éteint son moteur. Vous pouvez vous imaginer que j’ai été horrifié de voir qu’il n’était pas encore parti quand je suis revenu 45 minutes plus tard – et que son moteur continuait de tourner.

« Wow, j’ai pensé en poussant dans la voiture mon chien qui haletait, cet homme doit cueillir l’argent sur les arbres. Je lui ai envoyé la main pour essayer d’attirer son attention, mais il a fait semblant de ne pas me voir, et avant que j’aie pu appeler un agent chargé de faire appliquer le règlement (la loi interdit de tourner au ralenti à Vancouver), il est parti, laissant là un énorme nuage de gaz d’échappement.

Nous avons parlé de la marche au ralenti dans quelques articles de Pleins gaz (en anglais seuelment), mais souvent dans le contexte hivernal. Quand il fait froid, il est tentant de faire tourner le moteur au ralenti davantage pour « réchauffer la voiture ». Bien sûr, l’été, c’est le problème inverse. Vous voulez tourner au ralenti pour rafraîchir la voiture ou, comme le type dans le parc, faire marcher le moteur pour rester au frais quand vous êtes stationné.

Lire la suite "Au frais l’été – et sans tourner au ralenti" »