Combien d’essence reste-t-il dans le réservoir quand l’aiguille touche le « E »?
Klaxonner : un moyen de communication efficace?

Le prix de l’essence : les différents éléments qui entrent dans le prix affiché à la pompe.

Prix de l’essence

Le prix de l’essence intéresse toujours les lecteurs de Pleins gaz. C’est pourquoi nous avons décidé de faire le point sur le sujet et d’expliquer les différents éléments qui entrent dans le prix affiché à la pompe.  Le prix du pétrole brut et les taxes constituent les deux plus importantes composantes du prix de l’essence. Viennent ensuite le coût de raffinage et de distribution ainsi que les frais de commercialisation et d’exploitation des installations de vente au détail, soit l’ensemble des dépenses d’exploitation.  

La concurrence à l’échelle locale ainsi que les prix de l’essence sur la bourse des marchandises influent également sur le prix à la pompe. C’est un sujet que nous avons abordé dans un bulletin antérieur sur l’établissement du prix de l’essence. 

Concentrons-nous sur le facteur qui a le plus de poids : l’établissement du prix du pétrole brut. 

Qu’est-ce qui fait fluctuer le prix du brut? Voici quelques facteurs :
  • la météo – notamment des ouragans comme Katrina qui ont fait grimper les prix du brut en 2005;
  • l’offre et la demande – locale et mondiale (ainsi que la demande en progression constante en Asie);
  • les stocks de pétrole brut aux États-Unis;• les coûts de production et l’état de l’infrastructure de raffinage;
  • les crises à l’échelle de la planète. 

Vous pouvez en savoir plus sur ces facteurs en consultant le site Web de Ressources Naturelles Canada

Voyons maintenant ce qui influé sur le prix du brut récemment :

Au cours de la dernière année, les prix du brut ont fluctué considérablement. Les prix ont fait un bond en 2011 à la suite du conflit en Libye et les tensions actuelles en Iran maintiennent les prix à des niveaux élevés. 

Dans un article publié dans le Globe and Mail, le journaliste David Berman avance une hypothèse intéressante sur les raisons de la progression actuelle des prix du brut : 

« James Hamilton at Econbrowser rejects the notion that the Federal Reserve’s promise to maintain exceptionally low interest rates through 2014 is the biggest reason for the price gains. After all, you would think that low rates would affect all commodities – but crude oil seems to be in a world of its own. « Instead, he has an interesting chart showing the rise in the number of Google searches for “Iran war.” Curiously, they have spiked since October, coinciding almost perfectly with the rise in the price of oil. Meanwhile, he points to improving U.S. economic conditions, subsiding concerns about an oncoming European financial crisis and a rising outlook for Asian economic activity – all of which could be giving oil a lift. »

Il faut savoir aussi qu’il n’y a pas toujours corrélation entre les prix du brut et ceux de l’essence, comme nous l’avons démontré dans un bulletin antérieur : Gas Prices & Crude Oil: An Up & Down Relationship.  

Il existe également un facteur de saisonnalité. En effet, à l’approche de l’été, qui est la saison où les déplacements sont plus fréquents, la demande d’essence commence réellement à augmenter.En résumé, les prix de l’essence reflètent actuellement surtout le prix du brut et la hausse prévue de la demande d’essence à l’approche de l’été, saison des grands déplacements en voiture. 

Vous avez d’autres questions? Posez-les nous!

- Julie S.

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.